L'Alsace bascule en premier dans la télévision 100% numérique

lundi 1 février 2010 16h22
 

STRASBOURG (Reuters) - L'Alsace sera mardi la première région française à dire adieu au signal analogique pour la réception hertzienne des chaînes de télévision, au profit d'une diffusion 100% numérique.

Déjà expérimenté autour de trois villes en France (Cherbourg, Coulommiers et Kaysersberg), le basculement dans le tout numérique sera progressivement étendu à toutes les régions d'ici novembre 2011.

Pour préparer le terrain, un plan d'aide à l'équipement a été mis en place par l'Etat pour les foyers à faible revenu - déjà exonérés de la redevance télévisuelle - ou sans condition de revenu dans les zones géographiques non couvertes par la TNT (télévision numérique terrestre).

La transition devrait se dérouler sans trop de heurts en Alsace, région où seulement 5% des 700.000 foyers dépendaient encore de la réception analogique il y a un mois, contre 17% à l'échelle de la France, selon une enquête de France télé numérique (FTN).

"On s'attend à 3% de retardataires", dit Fayçal Daouadji, porte-parole de ce groupement d'intérêt public qui réunit l'Etat et les chaînes historiques de la diffusion hertzienne.

L'essor du numérique entre Vosges et Rhin, qui vaut à la région sa position d'éclaireur, doit beaucoup à la proximité de l'Allemagne et de la Suisse dont les Alsaciens ne peuvent plus regarder les chaînes de télévision qu'en numérique depuis 2007.

L'opération passera inaperçue dans les deux tiers des foyers qui reçoivent la télévision par le câble, par l'ADSL ou par satellite s'il est équipé d'un décodeur numérique.

Elle devait se traduire en revanche dès lundi minuit par une interruption des émissions hertziennes pour le tiers de la population qui dépend de l'antenne "râteau", que celle-ci soit équipée ou non pour la réception numérique. La diffusion reprendra progressivement mardi, entre 10h00 et 18h00.

Les modifications techniques imposeront à l'utilisateur, au rallumage de son téléviseur, une opération de recherche et de mémorisation des chaînes. Si la manipulation est supposée simple, elle peut s'avérer déconcertante pour les personnes âgées qui constituent également la population la moins équipée en moyens de réception numérique.   Suite...

 
<p>L'Alsace sera mardi la premi&egrave;re r&eacute;gion fran&ccedil;aise &agrave; dire adieu au signal analogique pour la r&eacute;ception hertzienne des cha&icirc;nes de t&eacute;l&eacute;vision, au profit d'une diffusion 100% num&eacute;rique. /Photo prise le 15 octobre 2009/REUTERS/Lee Jae-Won</p>