L'affaire Google en Chine révèle les risques de cyberguerre

jeudi 21 janvier 2010 16h30
 

par Jim Wolf

WASHINGTON (Reuters) - Le bras de fer entre Google et la Chine sur fond de censure et de cyberattaques attise les craintes américaines d'une "cyberguerre", à laquelle Pékin se préparerait en infiltrant les ordinateurs d'entreprises et du gouvernement.

Depuis des années, les agences de renseignement américaines mettent en garde dirigeants politiques et entrepreneurs contre les pirates informatiques chinois, qui auraient créé des brèches dans des réseaux très sensibles et emmagasiné des informations en vue d'un éventuel conflit.

La sous-traitance de certaines technologies en Chine contribue à cette menace, estime Larry Wortzel, membre de la Commission d'études sur l'économie et la sécurité sino-américaines, un groupe d'experts qui conseille le Congrès.

"Les sociétés qui délocalisent leur recherche et développement en Chine et emploient des Chinois pour concevoir leurs logiciels ont sans doute contribué à rendre les services chinois de renseignement et de sécurité meilleurs dans le piratage informatique", explique-t-il.

"Ils apprennent les failles du système et les codes pour accéder aux programmes et faire des mises à jour - des brèches qui rendent les Etats-Unis vulnérables à une attaque."

Google pourrait en avoir fait les frais en décembre: la semaine dernière, le géant californien a annoncé avoir été la cible d'une cyberattaque coordonnée et "très sophistiquée" lancée par des pirates informatiques en Chine et qui visait, selon lui, des militants locaux des droits de l'homme.

Il a précisé que les pirates avaient aussi voulu obtenir des informations sur 20 entreprises dans la finance, les médias, les nouvelles technologies et la chimie, sans préciser le contenu de ces informations ni le nom des entreprises concernées.

En conséquence, le groupe a menacé de cesser ses activités en Chine et a affirmé ne plus vouloir subir la censure de Pékin sur les résultats fournis par son moteur de recherche.   Suite...

 
<p>bras de fer entre Google et la Chine sur fond de censure et de cyberattaques attise les craintes am&eacute;ricaines d'une "cyberguerre", &agrave; laquelle P&eacute;kin se pr&eacute;parerait en infiltrant les ordinateurs d'entreprises et du gouvernement. /Photo prise le 13 janvier 2010/REUTERS/Jason Lee</p>