Feu vert de la Commission européenne au rachat de Sun par Oracle

jeudi 21 janvier 2010 13h03
 

BRUXELLES (Reuters) - Oracle a obtenu le feu vert sans conditions de l'Union européenne à son projet de rachat de Sun Microsystems pour sept milliards de dollars (cinq milliards d'euros environ), un mois après avoir pris des engagements publics pour apaiser les autorités de la concurrence.

Le groupe américain, déjà numéro deux mondial des logiciels professionnels, avait reçu en août dernier le feu vert du département américain de la Justice pour cette opération qui lui permet de mettre la main sur le langage informatique Java tout en s'implantant sur le marché des serveurs.

En décembre, Oracle avait promis d'assurer l'accès de ses concurrents au marché du système de gestion de bases de données MySQL de Sun. Il avait ajouté qu'il serait plus ouvert à la concurrence que les précédents propriétaires de MySQL, qu'il investirait davantage dans la recherche et le développement dédiés à MySQL au cours des trois prochaines années.

Deux mois plus tôt, la Commission européenne avait décidé d'ouvrir une enquête approfondie sur le projet de rachat de Sun en arguant des risques pour la concurrence.

"Je suis désormais satisfaite, la compétition et l'innovation seront préservées sur les marchés concernés. L'acquisition de Sun par Oracle a le potentiel pour revitaliser d'importants actifs et créer des produits nouveaux et innovants", écrit dans un communiqué la commissaire européenne à la Concurrence, Neelie Kroes.

L'exécutif européen précise que sa décision prend en considération les engagements d'Oracle, dont certains ont déjà été mis en oeuvre.

Oracle attend encore les décisions des autorités chinoises et russes pour boucler son projet.

Foo Yun Chee, version française Jean Décotte

 
<p>La Commission europ&eacute;enne a donn&eacute; son accord au rachat de Sun Microsystems par l'&eacute;diteur de logiciels Oracle pour 7 milliards de dollars. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>