Pas de lumière au bout du tunnel pour les équipementiers télécom

mercredi 20 janvier 2010 16h19
 

par Leila Abboud et Tarmo Virki

PARIS/HELSINKI (Reuters) - Les équipementiers télécom devraient connaître une année 2010 difficile en dépit de la reprise économique, et les groupes les plus faibles pourraient être contraints de cesser leurs activités ou de se livrer à un prédateur.

Durement touché par la récession, le secteur, dont la taille mondiale avoisine les 55 milliards d'euros de chiffre d'affaires, a pâti en 2009 de la baisse d'environ 10% des dépenses des opérateurs télécoms.

Les marges et les résultats des équipementiers européens et américains ont quant à eux fait les frais d'une concurrence accrue sur les prix de la part des groupes chinois Huawei et ZTE.

Le marché pourrait de nouveau reculer en 2010, de l'ordre de 2% selon le cabinet d'analyse Gartner. Au mieux, les grands acteurs du secteur tablent quant à eux sur une légère croissance des ventes.

Même l'avènement de la technologie mobile de quatrième génération ("LTE") et l'explosion du trafic de données sur les réseaux mobiles ne suffiront pas à doper la taille ou la rentabilité du marché, estiment des experts.

Les spécialistes expliquent que les investissements attendus sur de nouvelles technologies compenseront seulement la réduction des budgets consacrés aux anciennes, et que les prix devraient rester sous pression.

"Cette année va être plus difficile que l'an dernier pour ces entreprises", résume Paolo Pescatore, analyste chez CCS Insight.

Les perspectives moroses laissent présager une poursuite de la consolidation dans le secteur, estime de son côté Bengt Nordstrom, patron de la société suédoise de consulting Northstream.   Suite...

 
<p>Selon des analystes, les &eacute;quipementiers t&eacute;l&eacute;com devraient conna&icirc;tre une ann&eacute;e 2010 difficile en d&eacute;pit de la reprise &eacute;conomique, et les groupes les plus faibles pourraient &ecirc;tre contraints de cesser leurs activit&eacute;s ou de se livrer &agrave; un pr&eacute;dateur. /Photo prise le 14 septembre 2009/REUTERS/Eric Gaillard</p>