Les discussions entre France Télécom et Orascom continuent

mercredi 20 janvier 2010 13h14
 

LE CAIRE/PARIS (Reuters) - Le ministre égyptien des Communications a demandé à France Télécom et à Orascom Telecom de se rencontrer pour régler leur différend dans le dossier Mobinil/EMCS.

Un porte-parole de France Télécom a de son côté confirmé que les discussions se poursuivaient entre l'opérateur français et le groupe cairote Orascom.

France Télécom et Orascom s'opposent depuis plusieurs mois au sujet de leur filiale commune Mobinil, qui détient 51% du premier opérateur mobile égyptien ECMS. Les services d'ECMS sont commercialisés sous la marque Mobinil.

Le groupe français a lancé en décembre une OPA pour racheter les participations des actionnaires minoritaires dans ECMS, mais l'opération a été suspendue le 13 janvier suivant une décision de la justice égyptienne.

"Le différend est commercial et nous demandons aux deux parties de se réunir une fois encore pour discuter d'une solution qui les satisferait", a déclaré mercredi un porte-parole du ministre.

Le ministre, Tarek Kamel, a demandé cette réunion mardi lors d'une visite dans le sud de l'Egypte, selon le journal al Ahram de mercredi.

"Les discussions se poursuivent entre France Télécom et Orascom", a déclaré un porte-parole de l'opérateur français, qui a ajouté que le groupe était également "en contact avec les autorités égyptiennes".

Vers 13h00, le titre France Télécom cédait 0,6% à 17,19 euros.

Bureau du Caire, version française Danielle Rouquié avec les contributions de Leila Abboud et Marie Mawad à Paris, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Un porte-parole de France T&eacute;l&eacute;com a confirm&eacute; que les discussions se poursuivent entre l'op&eacute;rateur fran&ccedil;ais et le groupe cairote Orascom, alors que le ministre &eacute;gyptien des Communications a demand&eacute; aux deux groupes de r&eacute;gler leur diff&eacute;rend dans le dossier Mobinil/EMCS. /Photo d'archives/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>