Pékin renouvelle ses avertissements à l'égard de Google

mardi 19 janvier 2010 10h19
 

PEKIN (Reuters) - Les groupes étrangers, Google y compris, doivent respecter la législation et les coutumes chinoises, prévient mardi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le géant de la recherche sur internet a menacé de quitter la Chine, mettant en cause des cyberattaques et la censure de Pékin.

Ma Zhaoxu a dit qu'il ne savait pas si une réunion s'était tenue entre des responsables politiques chinois et des représentants de Google.

Le groupe américain avait fait savoir qu'il souhaitait rencontrer les autorités chinoises afin de trouver une solution légale permettant d'offrir une recherche non filtrée à ses utilisateurs.

Google, concepteur du moteur de recherche en ligne le plus populaire chez les internautes, a déclaré la semaine dernière qu'il envisageait de quitter la Chine après avoir été pris pour cible par une "cyberattaque" sophistiquée durant laquelle des données protégées lui avaient été dérobées.

"Le gouvernement chinois encourage le développement d'internet", a déclaré Ma Zhaoxu à des journalistes. "Les groupes présents en Chine doivent se plier aux lois et réglementations chinoises et respecter les coutumes et les traditions chinoises, et assumer les responsabilités sociales afférentes, et, bien sûr, Google ne fait pas exception".

Prié de commenter les accusations de Google selon lesquelles il a été attaqué depuis la Chine, le porte-parole a répondu que des entreprises chinoises avaient elles aussi été visées et il a dit que Pékin s'opposait résolument à de telles pratiques.

Un conseiller à la sécurité nationale indienne a par ailleurs déclaré au Times que Bombay avait également été visé par une cyberattaque en provenance de la Chine.

Ma Zhaoxu balayé ces propos qui n'ont pas été commentés par le ministre indien du Commerce et de l'Industrie Anand Sharma.

Ben Blanchard, version française Nicolas Delame

 
<p>Les groupes &eacute;trangers, Google y compris, doivent respecter la l&eacute;gislation et les coutumes chinoises, pr&eacute;vient mardi un porte-parole du minist&egrave;re chinois des Affaires &eacute;trang&egrave;res. Le g&eacute;ant de la recherche sur internet a menac&eacute; de quitter la Chine, mettant en cause des cyberattaques et la censure de P&eacute;kin. /Photo prise le 19 janvier 2010/REUTERS/Alfred Jin</p>