Ubisoft avertit sur ses résultats, le jeu "Avatar" déçoit

mercredi 13 janvier 2010 19h01
 

PARIS (Reuters) - Ubisoft revoit en baisse ses objectifs annuels et s'attend désormais à une perte opérationnelle courante en 2009-2010, faisant état notamment de performances décevantes pour son jeu vedette "Avatar".

L'éditeur de jeux vidéos a annoncé mercredi dans un communiqué tabler sur des ventes de 860 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice, qui clôture à la fin mars, et de 495 millions au troisième trimestre, contre 1,04 milliard et 540 millions d'euros respectivement attendus précédemment.

Le groupe indique également attendre désormais une perte opérationnelle courante d'environ 50 millions d'euros en 2009-2010, à comparer avec un objectif précédent d'un résultat positif d'au moins 70 millions.

Ubisoft fait néanmoins état d'une "belle réussite" commerciale de son jeu "Assassin's Creed 2", dont il annonce avoir vendu six millions d'unités et pour lequel il table sur neuf millions de ventes à fin mars 2010.

Il évoque "des ventes inférieures aux attentes" pour "Avatar", son jeu basé sur le film du même nom réalisé par James Cameron.

"La forte correction du marché DS, après plusieurs années de très forte croissance, aura tout particulièrement impacté Ubisoft", ajoute la société au sujet de ses jeux à destination de la console portable de Nintendo.

L'avertissement d'Ubisoft intervient au lendemain de celui de son concurrent américain Electronic Arts, actionnaire du groupe français à hauteur d'environ 15%, qui a abaissé ses prévisions mardi en évoquant des ventes de Noël faibles en Europe.

Le titre Ubisoft a clôturé mercredi en baisse de 1,95%, à 10,07 euros.

Marie Mawad, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Yves Guillemot, P-DG et fondateur d'Ubisoft. L'&eacute;diteur de jeux vid&eacute;os a revu en baisse ses objectifs annuels et s'attend d&eacute;sormais &agrave; une perte op&eacute;rationnelle courante en 2009-2010, faisant &eacute;tat notamment de performances d&eacute;cevantes pour son jeu vedette "Avatar". /Photo prise le 2 septembre 2009/REUTERS/Charles Platiau</p>