Charge exceptionnelle pour Gemalto après le bug en Allemagne

mercredi 13 janvier 2010 13h17
 

PARIS (Reuters) - Gemalto va enregistrer une charge exceptionnelle de six à 10 millions d'euros en 2009 pour couvrir les frais éventuels de la panne de cartes bancaires allemandes survenue lors du passage à la nouvelle année 2010, a déclaré le fabricant de cartes à puces.

Le groupe prévient qu'en conséquence de cette provision, il n'atteindra pas son objectif de bénéfice d'exploitation ajusté d'environ 180 millions d'euros en 2009.

Gemalto déclare "avoir fourni une solution sécurisée à ses clients en Allemagne" qui permet d'éviter de réémettre les cartes concernées par la panne, écrit la société dans un communiqué.

"La fourniture d'une solution logicielle sécurisée permettra de résoudre définitivement le problème sans avoir à réémettre l'intégralité des cartes concernées, affranchissant les banques et in fine Gemalto du coût élevé d'une telle procédure", commente un analyste de CM-CIC dans une note.

Les associations de banques publiques et privées du pays avaient estimé à 30 millions d'unités le nombre de cartes défectueuses, soit le quart de celles en circulation outre-Rhin.

Des analystes avaient alors évalué que le coût de remplacement de ces cartes pourrait s'élever à quelque 300 millions d'euros.

La capacité du groupe à remporter de futurs grands appels d'offres dans le secteur bancaire pourrait toutefois être affectée par l'incident, écrit un autre analyste dans une note, rappelant que le segment bancaire représente 12% des profits de Gemalto.

Vers 12h40, le titre avance de 0,29%, à 28,995 euros.

Marie Mawad, édité par Jean-Michel Bélot