L'union T-Mobile-Orange en Grande-Bretagne soumise à Bruxelles

mardi 12 janvier 2010 12h20
 

LONDRES (Reuters) - France Télécom et Deutsche Telekom ont transmis aux autorités européennes le projet de fusion de leurs filiales respectives de téléphonie mobile en Grande-Bretagne, dont la mise en oeuvre ramènerait de cinq à quatre le nombre d'opérateurs sur le marché britannique.

Les deux groupes avaient la possibilité de soumettre le dossier à l'Office of Fair Trading britannique. Certains observateurs estiment que la Commission européenne pourrait adopter une attitude plus conciliante à leur égard, même si elle a la possibilité de renvoyer tout projet de ce type aux autorités nationales concernées.

"Les maisons mères des sociétés de télécommunications mobiles Orange et T-Mobile ont déposé aujourd'hui leur projet de coentreprise au Royaume-Uni auprès de la Commission européenne", a déclaré T-Mobile dans un communiqué.

"La Commission européenne va désormais étudier le projet."

Les deux opérateurs ont annoncé en septembre leur intention de former une coentreprise à 50-50 au Royaume-Uni, qui prendrait la place de numéro avec une part de marché de 37%.

L'accord a été signé début novembre.

Georgina Prodhan, version française Marc Angrand

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com et Deutsche Telekom ont transmis aux autorit&eacute;s europ&eacute;ennes le projet de fusion de leurs filiales respectives en Grande-Bretagne, Orange et T-Mobile, dont la mise en oeuvre ram&egrave;nerait de cinq &agrave; quatre le nombre d'op&eacute;rateurs sur le march&eacute; britannique. /Photo prise le 8 septembre 2009/REUTERS/Darren Staples</p>