Panasonic prévoit un CA de 71 milliards d'euros pour 2012-13

vendredi 8 janvier 2010 12h55
 

TOKYO (Reuters) - Le japonais Panasonic, premier fabricant mondial d'écrans plasma, annonce qu'il compte accroître son chiffre d'affaires de plus d'un tiers au cours des trois prochaines années, durant lesquelles il intégrera Sanyo Electric.

Panasonic, qui a acquis le mois dernier une participation majoritaire dans le premier fabricant mondial de batteries rechargeables, s'est fixé pour objectif un chiffre d'affaires de 9.500 milliards de yens (71 milliards d'euros) pour l'exercice qui s'achèvera en mars 2013.

Cette prévision est à comparer aux 7.000 milliards de yens de chiffre d'affaires attendus par le groupe japonais pour l'exercice en cours.

Sanyo fabrique des cellules photovoltaïques et des batteries rechargeables et Panasonic commercialise des piles à combustible, ce qui devrait permettre au nouvel ensemble de tirer parti de la hausse de la demande pour les produits et les services en lien avec les énergies renouvelables.

Lors d'une conférence de presse, le président de Panasonic, Fumio Ohtsubo, a précisé que le groupe comptait réaliser 1.000 milliards de yens de chiffre d'affaires pour son activité de batteries lithium-ion et il prévoit d'accroître sa part de marché à 40% d'ici l'exercice 2015-2016, contre 35% aujourd'hui pour l'ensemble Panasonic-Sanyo.

Dans le domaine de l'énergie solaire, le groupe a décidé de débloquer une enveloppe de 100 milliards de yens sur la période allant jusqu'à mars 2016 afin d'augmenter les capacités de Sanyo dans la fabrication de cellules photovoltaïques, a annoncé Fumio Ohtsubo.

Le groupe ambitionne de devenir le numéro un des cellules photovoltaïques au Japon d'ici trois ans et l'un des trois principaux fabricants mondiaux d'ici six ans, a-t-il ajouté.

Kiyoshi Takenaka et Kentaro Hamada, version française Gwénaëlle Barzic

 
<p>Panasonic, premier fabricant mondial d'&eacute;crans plasma, compte accro&icirc;tre son chiffre d'affaires de plus d'un tiers au cours des trois prochaines ann&eacute;es &agrave; 71 milliards d'euros, durant lesquelles il int&eacute;grera Sanyo Electric. /Photo prise le 8 janvier 2010/REUTERS/Yuriko Nakao</p>