Nicolas Sarkozy se fait expliquer le Teorem de Thales

mercredi 6 janvier 2010 17h33
 

CHOLET, Maine-et-Loire (Reuters) - Le président Nicolas Sarkozy a pu tenir en main mercredi un prototype du téléphone sécurisé et top secret qui équipera d'ici un an les forces armées et les "hautes personnalités" françaises.

A l'occasion de la présentation de ses voeux aux forces économiques, le chef de l'Etat a visité une usine du groupe Thales spécialisée dans les communications militaires sécurisées, qui a conçu et fabriquera cet équipement, à Cholet, dans le Maine-et-Loire.

Cet appareil du nom de Teorem, qui a été présenté au chef de l'Etat, sera doté d'une technologie de cryptage qui n'a aujourd'hui d'équivalent qu'aux Etats-Unis, font valoir les dirigeants du groupe français.

"Grâce à un tout nouveau composant cryptographique développé en partenariat avec la Direction générale de l'armement, Teorem constitue une véritable rupture avec les solutions actuellement en service", déclare Thales dans un communiqué.

L'appareil n'est pas plus gros que les téléphones mobiles grand public les plus compacts, dont il a l'aspect extérieur.

D'une utilisation aussi simple, il permettra à ses utilisateurs de communiquer entre eux en toute sécurité sur tous les réseaux de communication standards du monde, mobiles et fixes, soulignent les dirigeants de Thales.

Ceux-ci restent cependant très discrets sur le programme Teorem, dont ils refusent, par exemple, de dire le coût.

Nicolas Sarkozy a pu visiter, avec sa délégation, la chaîne de fabrication où les dernières études sont en cours et où le futur appareil subit actuellement des tests de qualification.

Mais les journalistes, les photographes et les équipes de télévision n'ont pas été autorisés à pénétrer dans cette partie de l'usine.   Suite...