France Télécom n'augmentera pas son offre sur l'égyptien Mobinil

mercredi 6 janvier 2010 15h53
 

LE CAIRE (Reuters) - France Télécom déclare qu'il n'a aucune intention d'augmenter son offre de 245 livres égyptiennes (31,2 euros) pour le rachat d'actions de l'opérateur mobile égyptien Mobinil.

Mobinil, la holding propriétaire à 51% d'ECMS, premier opérateur mobile égyptien par le nombre d'abonnés, est au centre d'un différend remontant à 2007 entre Orascom et France Télécom, ses deux principaux actionnaires qui, à l'heure actuelle, ne détiennent ni l'un ni l'autre une participation de contrôle.

Prime Capital, le conseil financier désigné par Mobinil, déclare mercredi dans une annonce publiée par la presse égyptienne que le prix de France Télécom sous-évalue l'entreprise et que l'action vaut entre 283 et 337 livres.

France Télécom estime que l'évaluation de Prime Capital est "très surprenante car elle est basée sur des méthodologies peu utilisées dans les fusions-acquisitions", a déclaré à Reuters un attaché de presse du groupe.

"France Télécom n'a aucune intention d'augmenter son offre. L'offre court jusqu'au 14 janvier", a-t-il ajouté, précisant que l'autorité égyptienne des marchés financiers l'avait validée.

"Les opinions formulées par le conseil d'administration (de Mobinil) et par l'expert indépendant sont purement informatives. Elles n'interrompent pas l'offre faite par France Télécom et n'affectent en rien sa validité."

Orascom a annoncé mardi qu'il avait fait appel de la décision permettant à France Télécom d'acheter l'ensemble des actions de Mobinil pour 245 livres égyptiennes.

L'opérateur égyptien estime que son homologue français aurait dû proposer un prix de 273 livres par action, équivalant à celui fixé en avril par un tribunal égyptien pour les titres détenus par Orascom.

L'offre de l'opérateur français, approuvée le 10 décembre par l'autorité égyptienne des marchés financiers, a commencé le 15 décembre et est censée prendre fin le 14 janvier.

Shaimaa Fayed, version française Benoît Van Overstraeten et Clément Dossin

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com assure n'avoir aucune intention d'augmenter son offre de 245 livres &eacute;gyptiennes (31,2 euros) pour le rachat d'actions de l'op&eacute;rateur mobile &eacute;gyptien Mobinil. /Photo d'archives/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>