Le Xinjiang chinois autorisé à accéder à deux sites internet

mercredi 30 décembre 2009 08h12
 

PEKIN (Reuters) - La Chine a très partiellement rétabli l'accès à internet dont étaient privés depuis six mois les 20 millions d'habitants de la province reculée du Xinjiang, théâtre d'affrontements ethniques meurtriers cette année.

Les habitants de la province pourront désormais se connecter à deux sites sous contrôle gouvernemental, celui de l'agence Chine nouvelle (xinhuanet.com) et celui du Quotidien du Peuple (people.com.cn), indiquent les services du gouvernement régional.

Les commentaires et les courriers électroniques seront toutefois bloqués sur ces deux sites, précise le gouvernement régional.

Les autorités chinoises avaient coupé les accès à internet, mais également les communications téléphoniques internationales et les SMS après des affrontements meurtriers entre les Han, ethnie majoritaire en Chine, et les Ouïgours, membres de la minorité musulmane, à Urumqi, capitale de la province.

Ces violences avaient fait 197 morts.

Les responsables de la province estimaient que les émeutiers s'étaient servis des moyens de télécommunication pour fomenter les violences à Urumqi.

"La situation sociale étant redevenue globalement stable", le gouvernement local a décidé de lever les restrictions d'accès à internet en accord avec le gouvernement central, a précisé un responsable régional.

Liu Zhen et Lucy Hornby, version français Pierre Sérisier