Examen approfondi du régulateur suisse du projet Orange-Sunrise

lundi 28 décembre 2009 12h42
 

ZURICH (Reuters) - La Commission de la concurrence suisse (ComCo) procédera à un examen approfondi du projet de fusion entre Orange et de Sunrise pour s'assurer que ce rapprochement n'entrainera pas ou n'accroîtra pas une position dominante sur le marché suisse de la téléphonie mobile.

Avec Swisscom, Orange, la filiale de France Télécom et Sunrise, celle de TDC, sont les principaux acteurs du marché de la téléphonie mobile en Suisse.

Or avec une part de marché de 40% la fusion envisagée des deux sociétés ramènerait le nombre des opérateurs de réseau concurrents de trois à deux, a indiqué lundi la ComCo.

"Sur divers marchés du domaine de la téléphonie mobile, plusieurs indices laissent soupçonner qu'une position dominante pourrait être créée ou renforcée", explique un communiqué de l'autorité suisse de régulation, précisant que la législation prévoyait une durée maximale de quatre mois pour mener un examen approfondi.

Fin novembre, France Télécom et TDC avaient annoncé qu'ils allaient fusionner Orange Suisse et Sunrise, le français déboursant 1,5 milliard d'euros dans l'opération pour prendre 75% de la nouvelle entité.

Ce rapprochement, dont la conclusion est attendue en mai 2010, survient alors que les opérateurs télécoms cherchent des solutions pour réduire leurs coûts et améliorer leur rentabilité sur des marchés matures offrant peu de perspectives de croissance.

Sven Egenter et Catherine Bosley, version française Alexandre Boksenbaum-Granier

 
<p>La Commission de la concurrence suisse (ComCo) proc&eacute;dera &agrave; un examen approfondi du projet de fusion entre Orange et de Sunrise pour s'assurer que ce rapprochement n'entrainera pas ou n'accro&icirc;tra pas une position dominante sur le march&eacute; suisse de la t&eacute;l&eacute;phonie mobile. /Photo prise le 25 novembre 2009/REUTERS/Christian Hartmann</p>