December 24, 2009 / 4:07 PM / 8 years ago

De nouveaux outils et services pour l'e-commerce sur mobile

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Des bons de r&eacute;duction par t&eacute;l&eacute;phone aux comparateurs de prix en temps r&eacute;el, une foule de nouveaux services sont d&eacute;sormais disponibles pour permettre aux consommateurs europ&eacute;ens de faire plus facilement leurs achats des f&ecirc;tes de fin d'ann&eacute;e. /Photo d'archives/Ferran Paredes</p>

LONDRES (Reuters) - Des bons de réduction par téléphone aux comparateurs de prix en temps réel, une foule de nouveaux services sont désormais disponibles pour permettre aux consommateurs européens de faire plus facilement leurs achats des fêtes de fin d'année.

Amazon, leader mondial de la distribution en ligne, propose ainsi à ses clients équipés d'un iPhone d'Apple de faire leurs courses en envoyant simplement la photo de n'importe quel objet.

Les clients reçoivent alors un lien internet leur permettant d'acheter immédiatement le produit en question ou un autre s'en rapprochant. La commande peut également être enregistrée pour être finalisée à la maison sur un PC.

L'exploitation actuelle des appareils photos des téléphones mobiles tend à montrer que beaucoup de choses peuvent être réalisées sans nécessairement déployer d'énormes moyens financiers pour créer des technologies spécifiques au commerce électronique comme on a pu le faire dans le passé.

Jusqu'ici le secteur avait plutôt misé sur des technologies comme la RFID (identification par radiofréquence, un système de communication sans contact) et le code-barres en deux dimensions (2D) permettant de stocker plusieurs milliers de caractères.

Mais l'utilisation de ces technologies dans des téléphones mobiles, bien que répandues dans certains pays comme le Japon, nécessite des logiciels et des lecteurs spécifiques, ainsi que d'importants investissements.

"Les code-barres datent de l'époque où le scanner ne pouvait pas lire une image", explique Andrew Bud, président exécutif de mBlox, le premier opérateur mondial de services et de transactions financières sur mobile.

S'il n'est pas question pour des secteurs ayant massivement investi dans le code-barres 2D - comme les compagnies aériennes, par exemple - de l'abandonner, cette technologie pourrait voir son usage s'étendre vers le grand public, notamment via le marketing direct.

Les consommateurs peuvent ainsi être tentés de filmer le code-barres en 2D d'une affiche pour recevoir des bons promotionnels d'un annonceur.

La société spécialisée dans les technologies de code-barres NeoMedia a récemment noué un accord en ce sens avec l'opérateur Telefonica en Amérique latine et le fabricant de téléphones mobiles Sony Ericsson pour utiliser et préinstaller cette technologie dans les téléphones mobiles du nippo-suédois.

Google a aussi lancé récemment un service permettant aux entreprises d'insérer un code-barres 2D au dessus de leurs annonces, de sorte que les utilisateurs du moteur de recherche puissent le filmer avec n'importe quel téléphone et obtenir éventuellement des bons de réduction sur leur mobile.

L'usage des bons de réduction via les seuls téléphones mobiles devrait tripler au cours des cinq prochaines années pour concerner quelque 300 millions d'utilisateurs d'ici 2014, selon le cabinet d'études Juniper Research, qui les trouvent plus efficaces que leurs équivalents traditionnels sur papier.

Georgina Prodhan, version française Claude Chendjou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below