Pour Sony, les livres électroniques servent avant tout à lire

vendredi 18 décembre 2009 18h00
 

NEW YORK (Reuters) - L'édition de livres électroniques doit avant tout se concentrer sur la restitution d'oeuvres imprimées et sur une amélioration du confort de lecture, même si des évolutions vers un usage davantage multimédias ne sont pas à exclure, estime le P-DG de Sony.

Alors qu'une certaine effervescence entoure le "Kindle" d'Amazon.com, considéré comme en pointe sur ce tout récent segment, Sony pourrait choisir de se différencier en augmentant la puissance de ces processeurs et la qualité de l'affichage, ainsi que par des fonctions supplémentaires.

Etant donné la jeunesse du marché du livre électronique, le patron de Sony se veut cependant prudent en attendant d'évaluer l'accueil du public.

"Le consommateur nous dira si ce format est confortable, utile et pratique, et tout ceci avant de songer à le doter de milliers d'applications" ou avant de lancer un "Vaio Reader", a déclaré jeudi Howard Stringer, en marge d'une conférence de presse à New York.

Sony, Amazon.com et Barnes & Noble se testent respectivement pour voir qui prendra les rênes du secteur des "liseuses" électroniques, chacun renforçant ses produits de contenus exclusifs et de fonctionnalités de haute technicité.

Les spéculations vont bon train sur un ordinateur de type "tablette" qu'Apple aurait l'intention de lancer pour la clientèle des livres électroniques.

Sony a conclu jeudi un accord avec l'américain News Corp qui lui permettra de proposer sur ses produits le Wall Street Journal, MarketWatch et le New York Post. Ils seront prochainement accessibles par abonnement à partir du site web dédié de Sony aux tarifs mensuels de, respectivement, 14,99 dollars, 10,99 dollars et 9,99 dollars.

Ces publications seront commercialisées conjointement par les deux partenaires.

Lors de l'annonce de cet accord, Sony a décrit ses ventes de livres électroniques comme "phénoménales", mais sans donner de chiffres, et a dit ne pas avoir de comparaison avec le "Kindle" d'Amazon.   Suite...

 
<p>Pour le P-DG de Sony, Howard Stringer, l'&eacute;dition de livres &eacute;lectroniques doit avant tout se concentrer sur la restitution d'oeuvres imprim&eacute;es et sur une am&eacute;lioration du confort de lecture, m&ecirc;me si des &eacute;volutions vers un usage davantage multim&eacute;dias ne sont pas &agrave; exclure. /Photo prise le 19 novembre 2009/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>