Accord entre la CE et Microsoft sur les navigateurs

mercredi 16 décembre 2009 12h42
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a accepté l'engagement de Microsoft de donner aux usagers européens le choix de leur navigateur internet, mettant un terme à un conflit qui a duré pendant une décennie et évitant une amende potentielle au groupe américain.

La Commission européenne a à ce jour imposé des amendes d'un total de 1,6 milliard d'euros au géant des logiciels pour des atteintes aux règles européennes en matière de concurrence.

La Commission européenne s'inquiétait du caractère potentiellement anticoncurrentiel du couplage par Microsoft de son système d'exploitation Windows avec son navigateur Internet Explorer.

"Des millions de consommateurs européens vont bénéficier de cette décision et vont pouvoir choisir le navigateur qu'ils souhaitent utiliser", a déclaré Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée de la Concurrence.

Elle a ajouté que l'engagement pris par Microsoft allait inciter les entreprises présentes sur le marché des navigateurs à innover et à proposer de meilleurs produits à l'avenir.

L'engagement de Microsoft sera valable dans l'Espace économique européen (EEE) pour une durée de cinq ans, a déclaré la Commission.

La Commission européenne avait accusé Microsoft de porter atteinte à la concurrence en janvier suite à une plainte du développeur norvégien de navigateurs Opera

Internet Explorer, le navigateur de Microsoft, couvre 56% environ du trafic en ligne dans le monde. Mozilla Firefox représente 32% du trafic et Opera 2%, juste devant Safari, le navigateur d'Apple, d'après StatCounter.

Foo Yun Chee, version française Sonia Manueco

 
<p>La Commission europ&eacute;enne accepte l'engagement de Microsoft de donner aux usagers europ&eacute;ens le choix de leur navigateur internet, mettant un terme &agrave; un conflit qui a dur&eacute; pendant une d&eacute;cennie et &eacute;vitant une amende potentielle au groupe am&eacute;ricain. /Photo d'archives/REUTERS/Beawiharta</p>