Mozilla lance Thunderbird 3 avec le renfort de l'armée française

jeudi 10 décembre 2009 11h29
 

par Marie Mawad et David Lawsky

PARIS/SAN FRANCISCO (Reuters) - Le logiciel libre n'est plus uniquement une affaire de "geeks".

Mozilla, porte-drapeau de "l'open source", compte ainsi désormais l'armée française parmi ses contributeurs volontaires, et a lancé cette semaine une nouvelle version de son logiciel de messagerie Thunderbird qui intègre des innovations à mettre au crédit du ministère de la Défense.

Sur internet, l'association à but non lucratif a conquis plus d'un quart des internautes en cinq ans en prenant des parts de marché à Microsoft grâce à son navigateur "Firefox", selon les données de Net Applications.

Avec Thunderbird, concurrent gratuit de Microsoft Outlook, Mozilla compte désormais plusieurs administrations françaises parmi ses utilisateurs, parmi lesquels les ministères de la Défense, de l'Intérieur, des Finances et de la Culture.

Une partie du code informatique de Thunderbird 3, lancé mardi, a même été empruntée au ministère de la Défense, où un projet d'extension baptisé Trustedbird a été développé puis mis à la disposition du grand public.

"Ça s'insère totalement dans l'idée du logiciel libre (...), chacun met au pot, améliore, apporte des correctifs", a expliqué à Reuters Tristan Nitot, président de Mozilla Europe.

Cette démarche suscite un intérêt croissant à l'étranger et une présentation en a même été faite à l'Otan, a déclaré le lieutenant-colonel Frédéric Suel, l'un des responsables du projet Trustedbird, lancé par la gendarmerie nationale alors qu'elle était encore rattachée au ministère de la Défense.

"Nous avons une relation d'échanges avec Mozilla", a-t-il dit du projet, dont le nom et le logo ont été choisis conjointement avec l'association.   Suite...