3 décembre 2009 / 12:04 / dans 8 ans

GE et Comcast dévoilent leur accord sur NBC Universal

<p>General Electric et Comcast ont annonc&eacute; jeudi un accord sur NBC Universal (NBCU) qui permettra &agrave; Comcast de contr&ocirc;ler ce dernier et pr&eacute;voit que Vivendi c&egrave;de sa participation de 20% dans NBCU &agrave; GE pour 5,8 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros). /Photo prise le 5 octobre 2009/REUTERS/Mike Segar</p>

par Paul Thomasch et Yinka Adegoke

NEW YORK (Reuters) - Comcast a conclu un accord avec General Electric pour racheter une participation majoritaire dans NBC Universal (NBCU), créant un nouveau géant des médias qui va contrôler à la fois la fabrication et la distribution des programmes audiovisuels.

L‘opération, la plus importante de l‘année dans le secteur des médias, prévoit que le français Vivendi cède sa participation de 20% dans NBCU à GE pour 5,8 milliards de dollars (3,8 milliards d‘euros).

L‘accord a été conclu au terme de plus de huit mois de négociations. Cette longue gestation a mis au jour les divergences au sein du secteur sur l’évolution des grands groupes de médias: certains observateurs ont qualifié de visionnaire le P-DG de Comcast Brian Roberts, alors que d‘autres considèrent le projet comme l‘acquisition la plus périlleuse depuis le rachat de Time Warner par AOL en 2001.

Dans un monde où internet a bouleversé les médias traditionnels, Comcast, déjà numéro un de la télévision par câble aux Etats-Unis, souhaitait mettre la main sur les programmes fabriqués de NBC Universal afin de pouvoir les distribuer au grand public sur toute une déclinaison de supports: télévision, ordinateur, téléphones portables.

LE CONTRE-EXEMPLE TIME WARNER

Ses détracteurs, y compris certains actionnaires de Comcast, jugent qu‘il y a trop peu de chevauchements entre les deux groupes pour réaliser des économies importantes. Les autorités de régulation risquent également d‘assortir l‘opération d‘une série de restrictions.

Par ailleurs, les grosses opérations dans les médias se révèlent rarement des succès, ajoutent ces derniers, en prenant pour exemple le démantèlement de Time Warner. Une fois devenu le premier groupe de médias au monde, Time Warner s‘est séparé de Time Warner Cable et devrait bientôt faire de même avec

<p>General Electric et Comcast ont annonc&eacute; jeudi un accord sur NBC Universal (NBCU) qui permettra &agrave; Comcast de contr&ocirc;ler ce dernier et pr&eacute;voit que Vivendi c&egrave;de sa participation de 20% dans NBCU &agrave; GE pour 5,8 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros). /Photo prise le 3 d&eacute;cembre 2009/REUTERS/Chip East</p>

AOL.

“Il ne fait aucun doute qu‘il s‘agit d‘un véritable test grandeur nature, avec d‘un côté un groupe de premier plan disant que ce n‘est absolument pas la chose à faire, de l‘autre, une autre société qui affirme que c‘est précisément ce qu‘il faut faire”, estime Barry Diller, directeur général de IAC/InterActive Corp et expert des médias. “Donc cela va être une comparaison intéressante avec le temps.”

Comcast apportera à NBC Universal ses activités dans le domaine du câble ainsi que 6,5 milliards de dollars de capitaux et contrôlera 51% du capital du nouvel ensemble, qui rassemblera des réseaux de télévision, un studio de cinéma, des parcs à thème et des chaînes de télévision locales. GE possèdera les 49% restants.

L‘accord valorise NBC Universal à 30 milliards de dollars et les réseaux câblés de Comcast à 7,25 milliards.

Dans un communiqué séparé, Vivendi a précisé que si l‘opération n’était pas conclue d‘ici la fin septembre 2010, il céderait 7,6% de NBCU à GE pour deux milliards de dollars et le solde de 12,34% à la clôture de la transaction GE-Comcast pour 3,8 milliards.

Selon des experts, l‘examen du projet par les autorités de la concurrence pourrait durer plus d‘un an.

Le groupe sera basé à New York et sera dirigé par Jeff Zucker, déjà directeur général de NBCU.

GE, de son côté, va pouvoir se recentrer sur ses activités dans l‘industrie grâce à cet accord qui pourrait être la première étape de son retrait total de NBCU, mettant un terme à un partenariat qui remonte au tout début de la télévision. Une des dispositions de la transaction prévoit que GE pourra commencer à se retirer de la coentreprise après trois ans et demi.

Version française Marc Angrand et Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below