Nokia dépose plainte pour entente aux USA et en Grande-Bretagne

mardi 1 décembre 2009 15h24
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia annonce avoir déposé des plaintes la semaine dernière aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne contre des sociétés qu'il soupçonne d'entente dans les écrans de téléphones portables et d'ordinateurs.

Le premier fabricant mondial de téléphones portables a précisé que ces recours faisaient suite aux enquêtes menées par les autorités américaines et européennes notamment et à d'autres procédures au civil déjà engagées aux Etats-Unis.

Un porte-parole a refusé de dire quel était le montant des dommages et intérêts réclamés par Nokia.

"Nokia s'intéresse principalement à des cartels portant sur les écrans à cristaux liquides (LCD) et les tubes cathodiques (CRT) - ces derniers ayant été achetés par ce qui était anciennement la division Nokia Display Products de Nokia", dit Nokia dans un communiqué en faisant référence à une branche qui a été depuis cédée par le groupe.

Le fabricant a précisé que parmi les entreprises citées dans ses plaintes, figuraient AU Optronics, Hitachi, LG, Philips, Samsung, Seiko Epson, Sharp et Toshiba.

Les porte-parole de Samsung Electronics, LG, Seiko Epson et Sharp n'ont pas souhaité faire de commentaires. Une porte-parole d'AU Optronics a déclaré que le groupe n'était pas en mesure de commenter l'information dans l'immédiat car il n'a pas encore été informé officiellement de la procédure.

Brett Young à Helsinki, Rhee So-eui à Séoul, Baker Li à Taipeh et Kiyoshi Takenaka à Tokyo, version française Gwénaelle Barzic