France Télécom et TDC fusionnent leurs filiales en Suisse

mercredi 25 novembre 2009 13h34
 

par Marie Mawad et Pascal Schmuck

PARIS/ZURICH (Reuters) - France Télécom et l'opérateur danois TDC vont fusionner leurs filiales en Suisse, Orange et Sunrise, pour mieux rivaliser avec Swisscom.

Le groupe français versera 1,5 milliard d'euros à son homologue danois et recevra en contrepartie 75% des actions de la future entité, TDC détenant les 25% restants, ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun.

La coentreprise aura une part de marché d'environ 38% dans la téléphonie mobile en Suisse, soit 3,4 millions de clients, et 1,1 million de clients dans le haut débit fixe, ce qui représente une part de 13%.

C'est la deuxième opération d'affilée de ce type pour France Télécom, qui a récemment annoncé le rapprochement de sa filiale britannique Orange UK avec T-Mobile, conformément à sa stratégie de consolidation dans les pays matures.

"On verra s'il y a d'autres pays dans lesquels nous pouvons procéder à une consolidation entre acteurs locaux comme nous l'avons fait au Royaume-Uni et en Suisse, mais c'est peut-être la fin de ce type d'opération pour l'instant", a indiqué Gervais Pellissier, directeur général adjoint chargé des finances de l'opérateur français, lors d'une conférence téléphonique.

"Les marchés vont probablement voir cette consolidation supplémentaire d'un bon oeil, mais France Télécom l'a peut-être surpayé", explique Robin Bienenstock, analyste chez Bernstein Research, qui précise que l'opération fait ressortir une valorisation de 9,5 fois l'Ebitda.

La coentreprise aurait réalisé en 2008 un chiffre d'affaires total proforma de deux milliards d'euros et un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 534 millions d'euros.

France Télécom et TDC attendent une décision des autorités de la concurrence d'ici mai 2010.   Suite...

 
<p>France T&eacute;l&eacute;com et l'op&eacute;rateur danois TDC vont fusionner leurs filiales en Suisse, Orange et Sunrise, pour mieux rivaliser avec Swisscom. /Photo prise le 25 novembre 2009/REUTERS/Denis Balibouse</p>