24 novembre 2009 / 09:47 / dans 8 ans

Le chinois Alipay se voit devenir le numéro du paiement en ligne

SHANGHAI (Reuters) - Alipay, numéro un chinois du paiement en ligne, devrait d‘ici deux ans dépasser son concurrent PayPal, filiale d‘eBay, en termes de valeur totale de transactions et lui ravir ainsi la place de numéro un mondial du secteur, déclare son président.

Alipay, une filiale commune d‘Alibaba Group, maison mère du premier groupe chinois de commerce en ligne Alibaba.com, et de Taobao, premier distributeur en ligne chinois, dit gérer plus de 1 milliard de yuans (98 millions d‘euros) de transactions par jour.

La société pense pouvoir atteindre la barre de 1.000 milliards de yuans de transactions par an d‘ici deux ans, ce qui la placerait devant PayPal.

“Je pense qu‘il y a une chance pour que ceci intervienne en 2011”, a dit à Reuters Polo Shao, président d‘Alipay.

PayPal, qui gère 2.000 dollars de transactions par seconde, devrait arriver cette année à un total de 63,1 milliards de dollars de transactions, selon un calcul fait par Reuters.

Alipay compte plus de 180 millions d‘utilisateurs quotidiens contre 75 millions pour PayPal.

Alibaba Group est détenu à 40% par le portail internet américain Yahoo, qui avait vendu en septembre sa participation directe de 1% dans Alibaba.com.

La Chine, pays qui compte désormais le plus d‘internautes au monde, enregistre un boom du commerce électronique avec une tendance lourde des consommateurs d‘avoir recours à internet pour dénicher de bonnes affaires.

Selon les estimations de Credit Suisse, le commerce en ligne chinois devrait représenter 1.400 milliards de yuans (137 milliards d‘euros) d‘ici 2015 sur la base de la valeur des transactions.

Alipay détenait plus de 50% du marché du paiement électronique en Chine au troisième trimestre, selon le cabinet spécialisé Analysys International.

Le groupe, qui compte déjà des vendeurs basés à l’étranger parmi ses clients, veut développer sa présence en Asie du Sud-Est au cours des deux prochaines années.

Alipay, qui refuse de révéler son chiffre d‘affaires, a assuré être déjà profitable et générer des revenus en prenant une commission sur les opérations des vendeurs utilisant le site.

Melanie Lee et David Lin, version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below