Mitterrand demande 753 millions d'euros pour la numérisation

samedi 21 novembre 2009 12h20
 

PARIS (Reuters) - Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a souhaité que 753 millions d'euros du futur grand emprunt soient consacrés à la numérisation des contenus culturels français.

Le coût de la numérisation de l'ensemble du patrimoine français (bibliothèques, oeuvres des musées, films, archives de l'Institut national de l'audiovisuel, etc.) est estimé à environ 750 millions d'euros. L'Ina et la Bibliothèque nationale de France ont déjà entrepris de numériser leur fonds.

Les musées du Louvre et d'Orsay ont également numérisé la majeure partie de leurs collections.

"C'est pour intensifier cette politique que j'ai proposé au président de la République de consacrer pas moins de 753 millions d'euros à la numérisation des contenus culturels, dans le cadre du grand emprunt qu'il souhaite lancer", a déclaré Frédéric Mitterrand en ouvrant le deuxième Forum d'Avignon sur le thème "Culture, Economie, Médias".

Pour ce vaste chantier, Frédéric Mitterrand n'est pas hostile à un partenariat avec le géant américain Google, dont le monopole inquiète et fait déjà débat aux Etats-Unis. La BNF a engagé des négociations avec Google en août.

L'ancien président de France Télévisions Marc Tessier remettra le 15 décembre au ministre de la Culture les conclusions de la mission qu'il lui a confiée sur la numérisation du patrimoine.

"Nous ne devons ni croire que les vainqueurs soient déjà connus et que nous n'ayons plus qu'à écrire leur histoire, ni donner dans la parodie de sursaut national", a souligné vendredi Frédéric Mitterrand.

"Cette question complexe parce que nouvelle nécessite d'abord et avant tout de ne pas céder aux démons de la polémique, ni de sombrer dans l'angélisme et sous-estimer le risque de voir s'établir et s'imposer, par le Net, une 'culture dominante'", a-t-il ajouté.

Frédéric Mitterrand souhaite que la France parvienne à une solution "qui soit le résultat d'une réflexion non seulement approfondie, mais partagée, c'est-à-dire qu'elle fédère nos partenaires européens".   Suite...

 
<p>Le ministre de la Culture, Fr&eacute;d&eacute;ric Mitterrand, souhaite que 753 millions d'euros du futur grand emprunt soient consacr&eacute;s &agrave; la num&eacute;risation des contenus culturels fran&ccedil;ais. /Photo prise le 9 octobre 2009/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>