Google Chrome OS, tout pour le net et la performance

vendredi 20 novembre 2009 10h42
 

par Alexeï Oreskovic

MOUNTAIN VIEW (Californie) (Reuters) - Chrome, le système d'exploitation élaboré par Google, fera démarrer un PC aussi vite qu'une télévision.

C'est en tout cas ce qu'affirmait Google jeudi à l'occasion de la première présentation publique de son Chrome OS, dont le nom est emprunté directement au propre navigateur internet du groupe américain.

De fait, l'apparence du nouvel OS est plutôt celle d'une page internet que d'un système d'exploitation traditionnel comme le Windows de Microsoft ou l'OSX d'Apple.

Google a déclaré que le logiciel serait dans un premier temps disponible d'ici la fin de l'année 2010 pour les netbooks respectant son cahier des charges matériel, comme le fait de stocker les données sur des puces mémoire et non plus sur des disques durs plus lents.

Les netbooks - de petits ordinateurs portables aux applications limitées mais dotés d'une longue autonomie - sous Chrome OS ne pourront gérer que des applications internet et les données de l'usager seront automatiquement sauvegardées sur la toile via un réseau de serveurs dédiés, une parfaite application de ce que l'on appelle le "cloud computing", ont expliqué des responsables de Google au siège social de Mountain View.

"Fondamentalement, c'est une machine de navigation sur internet", note Charlene Li, analyste d'Altimeter Group, à propos de ces netbooks.

Sundar Pichai, vice-président de la gestion du produit Chrome OS de Google, affirme que les machines sous cet OS pourront démarrer en moins de sept secondes.

"Du moment qu'on presse sur le bouton de démarrage, ce qu'on veut c'est quelque chose qui soit comme la TV. On démarre et on sur la toile, en train d'utiliser ses applications", explique-t-il.   Suite...

 
<p>A l'occasion de la premi&egrave;re pr&eacute;sentation publique de Chrome OS, jeudi, Google a affirm&eacute; que ce syst&egrave;me d'exploitation pour ordinateurs ferait d&eacute;marrer un PC aussi vite qu'une t&eacute;l&eacute;vision et serait disponible d'ici la fin de l'ann&eacute;e 2010 pour les netbooks respectant son cahier des charges mat&eacute;riel. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith</p>