KPN envisage un partage de réseau en Allemagne

jeudi 19 novembre 2009 20h24
 

BARCELONE (Reuters) - L'opérateur télécoms néerlandais KPN déclare qu'il pourrait envisager un partage de réseaux avec la filiale allemande O2 de Telefonica et il a également dit qu'il était disposé à vendre sa filiale belge pour un bon prix.

"Un partage de réseau avec O2 est une option; rien n'est exclu", a dit le directeur général Ad Scheepbouwer jeudi, lors de la conférence Morgan Stanley TMT à Barcelone.

"Nous faisons du partage de réseau avec Mobistar en Belgique; c'est une bonne façon de partager les coûts mais nous n'avons pas de discussions particulières", a-t-il ajouté.

KPN est également actif en Belgique et, selon des médias, il songe à s'y dessaisir de certains de ses actifs.

"Sur le marché belge, nous avons été indûment restreints; nous n'avons pas vraiment eu l'opportunité d'entrer en lice", observe Ad Scheepbouwer. "Que faire de l'entreprise dans l'intervalle? Je ne sais pas encore. L'entreprise ne croît pas beaucoup; si nous obtenons un bon prix, nous pourrions la vendre."

Mobistar, deuxième opérateur mobile de Belgique, s'est dit intéressé par les actifs belges de KPN. "Mobistar examine toujours les opportunités sur le marché; nous n'avons encore pris aucune décision", avait dit une porte-parole de mois-ci.

Le quotidien belge De Tijd a écrit que KPN avait lancé une procédure officielle en vue de vendre notamment son réseau de fibre optique en Belgique.

KPN, propriétaire de BASE, le plus petit des trois opérateurs mobiles belges, est actif dans le haut débit par le biais de Tele2 Belgium, acquis en 2007 est récemment rebaptisé BASE.

De Tijd ajoute qu'une brève liste de candidats potentiels a été dressée, des sources citant entre autres le câblo-opérateur belge Telenet et Colt Telecoms.

Wilfrid Exbrayat