Capgemini envisage acquisitions ou dividende exceptionnel

jeudi 19 novembre 2009 19h14
 

BARCELONE (Reuters) - Capgemini pourrait utiliser sa solide trésorerie pour réaliser des acquisitions ou verser un dividende exceptionnel, déclare Paul Hermelin, directeur général de la SSII.

"Pourrait-il y avoir un dividende exceptionnel ? Peut-être. Mais c'est au conseil d'administration de décider", a-t-il dit lors de la conférence annuelle organisée par Morgan Stanley à Barcelone sur les télécoms, les médias et la technologie (TMT).

Le premier groupe européen de services informatiques disposait d'une trésorerie nette de 576 millions d'euros au 30 juin.

Il a ajouté que le groupe étudiait des acquisitions en dehors d'Europe, en particulier aux Etats-Unis et en Asie, pour des montants de "quelques centaines" de millions d'euros mais qu'il n'était pas intéressé par des méga-fusions.

Paul Hermelin a également estimé qu'il ne serait probablement pas judicieux de procéder à des rachats d'actions massifs et qu'il vaudrait mieux se contenter de programmes limités.

Capgemini a abaissé le 5 novembre sa prévision de chiffre d'affaires annuel pour la deuxième fois, s'attendant désormais à un recul de 5,5% à taux et périmètre constants, après une chute de 9,0% au troisième trimestre plus marquée que prévu.

Tarmo Virki, version française Cyril Altmeyer

 
<p>Selon Paul Hermelin, directeur g&eacute;n&eacute;ral de Capgemini, la SSII pourrait utiliser sa solide tr&eacute;sorerie pour r&eacute;aliser des acquisitions ou verser un dividende exceptionnel. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>