Le plan de refondation de France Télécom inclura un volet fibre

jeudi 19 novembre 2009 18h57
 

MONTPELLIER (Reuters) - France Télécom annonce qu'il dévoilera prochainement son "plan de refondation" qui se traduira en partie par des investissements en fibre optique, gelés depuis le mois de juin dernier.

Ce plan devait avant tout répondre aux bouleversements sociaux qui ont eu lieu chez France Télécom au cours des derniers mois, après la vague de suicides de salariés qui touche l'entreprise depuis février 2008.

Le P-DG Didier Lombard a toutefois ajouté, lors d'une conférence du forum Digiworld de l'Idate, que le plan comporterait un volet fibre optique ainsi que des éléments "pour améliorer le réseau et la vitesse d'internet dans toutes les géographies".

"On va vers une stabilisation du cadre réglementaire et on va pouvoir bouger d'une façon très rapide dès 2010", a déclaré le P-DG.

"On n'a jamais été aussi près du but. On est proche de l'achèvement du dossier réglementaire. A partir du moment où on a un cadre réglementaire spécifique, ça va permettre aux acteurs d'investir", a-t-il ajouté.

France Télécom a gelé ses investissements dans la fibre optique en juin dernier, après la décision de l'Arcep autorisant chaque opérateur à acheminer sa propre fibre jusqu'à chaque foyer.

Didier Lombard a également précisé qu'il attendrait que le président Nicolas Sarkozy s'exprime sur le sujet de la couverture télécoms du territoire avant d'annoncer les priorités de France Télécom en matière d'investissements réseau.

La commission Juppé-Rocard chargée de réfléchir à un grand emprunt national a soumis jeudi ses recommandations au chef de l'Etat, qui a déclaré récemment à des journalistes qu'il annoncerait ses décisions début décembre.

Marie Mawad et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Selon le P-DG de France T&eacute;l&eacute;com Didier Lombard, le groupe d&eacute;voilera prochainement son "plan de refondation" qui se traduira en partie par des investissements en fibre optique, gel&eacute;s depuis le mois de juin dernier. /Photo prise le 4 mars 2009/REUTERS/Charles Platiau</p>