Valtech dit avoir déjà des pistes pour contrer Siegco

mercredi 18 novembre 2009 13h35
 

par Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - Valtech a d'ores et déjà des pistes pour échapper à l'offre hostile de Siegco, une holding composée d'investisseurs belges et argentins, déclare à Reuters Lars Bladt, le P-DG de la société de services et d'ingénierie informatiques (SSII).

"Il y a plusieurs pistes intéressantes mais un processus comme celui-là ne se termine pas en une semaine", a indiqué Lars Bladt, qui a dit être en contact avec des entreprises et des intermédiaires susceptibles de l'aider à contrer Siegco.

A 0,40 euro par action, l'offre valorise Valtech à un peu plus de 35 millions d'euros et constitue une prime d'environ 14% par rapport aux 35 centimes atteints le 22 octobre, la veille du dépôt de l'offre.

L'action s'échange cependant mercredi autour de 0,44 euro, signe que certains investisseurs font le pari que Siegco pourrait relever son offre ou qu'un chevalier blanc pourrait faire changer le cours de la bataille.

"J'y vois un signal clair du marché", a commenté le P-DG, qui a engagé la banque d'affaires Rothschild pour déjouer les plans de Siegco.

Selon Lars Bladt, les actionnaires ont tout intérêt à se donner du temps et à ne pas apporter leurs titres à l'offre trop vite. "Pourquoi ne pas attendre les derniers jours de l'offre et voir si d'autres options se font jour d'ici là?", a-t-il dit.

L'offre d'achat de Siegco s'est officiellement ouverte mercredi, soit près d'une semaine plus tôt que ce qu'avait prévu Siegco. Cette avance constitue un avantage tactique pour la holding car Valtech ne dispose que de 20 jours ouvrables pour lancer une éventuelle contre-attaque.

Cette perspective ne semble guère inquiéter le dirigeant, qui estime que "les délais de l'offre laissent tout à fait le temps de trouver une solution alternative éventuelle".   Suite...