November 16, 2009 / 4:02 PM / 8 years ago

L'AMF donne son feu vert à l'offre hostile de Siegco sur Valtech

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS (Reuters) - L'AMF annonce avoir donné son feu vert à l'offre non sollicitée de Siegco, une holding composée d'investisseurs belges et argentins, sur Valtech, une société française de services et d'ingéniérie informatiques (SSII).

Cette "déclaration de conformité" a été rendue vendredi et intervient une semaine plus tôt que ce qu'avait prévu Siegco dans un calendrier indicatif présenté aux actionnaires de Valtech.

Cette semaine d'avance devrait logiquement accélérer l'ouverture officielle de l'offre et raccourcir d'autant le temps à la disposition de Valtech pour lancer une éventuelle contre-attaque ou trouver un chevalier blanc.

Des sources contactées par Reuters la semaine dernière avaient déjà indiqué que l'aval de l'AMF interviendrait plus tôt que prévu.

Selon le calendrier indicatif fourni par Siegco lors du dépôt de son offre, le feu vert de l'AMF était attendu pour le 19 novembre et l'ouverture officielle le 23 novembre.

Valtech, dont les principaux membres de la direction ne seraient pas maintenus en cas de succès de Siegco, a rejeté lors d'un conseil d'administration le 29 octobre cette offre qu'il qualifie d'hostile et ne reflétant pas la véritable valeur du groupe.

A 0,40 euro par action, l'offre valorise Valtech à un peu plus de 35 millions d'euros et constitue une prime d'environ 14% par rapport aux 35 centimes atteints le 22 octobre, la veille du dépôt de l'offre.

L'action a gagné près de 150% depuis le début de l'année après avoir perdu 67% en 2008. L'action valait près de 100 fois plus il y a neuf ans, au plus haut de la bulle internet.

Des sources proches de Siegco ont indiqué qu'une réouverture des négociations entre les deux parties pour trouver un accord et aboutir à une offre amicale n'était pas exclue.

Les dirigeants de Siegco ont néanmoins pris les devants et décidé d'acheter directement des titres sur le marché.

La holding a déclaré jeudi à l'AMF avoir passé le seuil de 5% du capital et des droits de vote de Valtech, devenant le premier actionnaire de l'entreprise devant la direction de la SSII, qui en possède presque 4,5%.

Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below