16 novembre 2009 / 11:06 / il y a 8 ans

Canon rachète le néerlandais Oce pour 730 millions d'euros

TOKYO/AMSTERDAM (Reuters) - Canon annonce le rachat d‘Oce, fabricant néerlandais de photocopieuses et imprimantes, pour 730 millions d‘euros, les deux groupes unissant ainsi leurs forces après avoir souffert de la récession.

<p>Canon rach&egrave;te Oce, fabricant n&eacute;erlandais de photocopieuses et imprimantes, pour 730 millions d'euros, les deux groupes unissant ainsi leurs forces apr&egrave;s avoir souffert de la r&eacute;cession. /Photo d'archives/REUTERS</p>

Dans un communiqué commun, Canon et Oce précisent que le groupe japonais va lancer une offre à 8,60 euros par action, ou 730 millions d‘euros, une opération soutenue à la fois par la direction et le conseil de surveillance d‘Oce.

L‘offre de Canon fait suite au rachat il y a un peu plus d‘un an par son rival japonais Ricoh, premier fabricant mondial de photocopieuses, du distributeur américain Ikon Office Solutions.

Vendredi, l‘action Oce avait terminé à 5,065 euros. Le prix proposé par Canon représente donc une prime de 69,8%.

Vers 10h35 GMT, l‘action Oce faisait un bond de 68,53% à 8,5360 euros.

Canon, Oce et leurs concurrents ont souffert de la crise économique qui a forcé les entreprises à réduire leurs dépenses, y compris celles afférentes à la copie et à l‘impression.

Oce, qui était déficitaire sur les deux derniers trimestres, a réduit ses coûts et ses effectifs, tandis que Canon et Ricoh ont fait état le mois dernier d‘une forte baisse de leurs bénéfices trimestriels.

“Avec la fusion entre Canon et Oce, nous pensons être en mesure de dégager davantage de bénéfices, non seulement dans le domaine de la R&D, mais aussi en termes de mix produits et de marketing”, déclare Tsuneji Uchida, directeur des opérations chez Canon, cité dans le communiqué.

Rokus Van Iperen, directeur général d‘Oce, souligne de son côté qu‘en tenant compte de la dette et autres obligations, l‘accord valorise Oce à environ 1,5 milliard d‘euros.

Les analystes ont généralement bien accueilli l‘opération, mais restent divisés sur l’éventualité d‘une contre-offre, qui pourrait pour certains émaner de Hewlett-Packard ou de Kyocera.

L‘opération est vue comme positive pour Canon, et comme potentiellement négative pour son concurrent japonais Konica Minolta Holdings, un partenaire commercial d‘Oce qui pourrait voir ses produits évincés par ceux de Canon.

L‘action Canon a clôturé en baisse de 1,46% lundi avant l‘annonce, alors que le Nikkei a gagné 0,21%.

Kiyoshi Takenaka et Gilbert Kreijger, version française Benoit Van Overstraeten et Sonia Manueco

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below