November 4, 2009 / 6:12 PM / 8 years ago

Ubisoft confirme ses objectifs, voit un 2e semestre favorable

5 MINUTES DE LECTURE

<p>Yves Guillemot, le P-DG et fondateur d'Ubisoft. Le troisi&egrave;me &eacute;diteur mondial ind&eacute;pendant de jeux, qui a publi&eacute; un chiffre d'affaires du deuxi&egrave;me trimestre en forte baisse, affect&eacute; par le nombre limit&eacute; de lancements de produits et le recul global du march&eacute; des jeux vid&eacute;o se montre optimiste pour le deuxi&egrave;me semestre de son exercice. /Photo prise le 2 septembre 2009/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Ubisoft a confirmé ses objectifs annuels mercredi après avoir publié un chiffre d'affaires du deuxième trimestre en forte baisse, affecté par le nombre limité de lancements de produits et le recul global du marché des jeux vidéo.

Le troisième éditeur mondial indépendant de jeux a fait état de ventes trimestrielles de 83 millions d'euros (-52,8%) pour la période de juillet à septembre, conformes à l'objectif de 80 millions (-54%) qu'il avait annoncé.

Sur l'ensemble du premier semestre de son exercice, les ventes ont atteint 166 millions d'euros, et Ubisoft a indiqué estimer à environ 80 millions d'euros sa perte opérationnelle courante pour cette période.

"La deuxième partie de l'exercice devrait être nettement plus favorable avec un retour à une croissance et à une rentabilité élevées", a commenté Yves Guillemot, le P-DG et fondateur du groupe, dans un communiqué.

Le second semestre est crucial pour le groupe puisqu'il représente généralement plus de la moitié des recettes de l'année, grâce surtout aux ventes de Noël.

Pour cette période, Ubisoft anticipe une forte hausse de son chiffre d'affaires, d'environ 22%, et une rentabilité de 17% minimum.

Les ventes du seul troisième trimestre devraient s'élever à environ 540 millions d'euros, ce qui représenterait une hausse de 6% par rapport à l'an dernier, a-t-il indiqué.

Le groupe a également confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice 2009-2010, et continue de table sur un chiffre d'affaires de 1,04 milliard d'euros et "un résultat opérationnel courant avant rémunérations payées en actions d'au moins 7%".

Pour l'instant, le secteur des jeux vidéo a été touché plus qu'attendu par la crise économique et les ventes globales de l'industrie, consoles et jeux réunis, ont chuté de 14% en France de janvier à mai 2009, selon le cabinet de recherche GfK, et de 13% aux Etats-Unis, d'après NPD.

DEUX TITRES TRÈS ATTENDUS POUR NOËL

"La forte baisse du prix des consoles n'a pas encore donné son plein effet", a précisé Yves Guillemot.

Pour relancer la dynamique commerciale du secteur, les constructeurs de consoles Nintendo, Microsoft et Sony ont récemment annoncé des baisses de prix sur leurs modèles respectifs, la Wii, la Xbox et la PlayStation 3.

Malgré ces rabais, le directeur général et fondateur d'Ubisoft Yves Guillemot, interrogé par Reuters en septembre, anticipait une stagnation du marché de l'édition de jeux vidéo en 2009.

Pour la période des fêtes, Ubisoft mise sur deux jeux "haut de gamme", "Assassin's Creed 2" et "Avatar": il table sur des ventes de plus de huit millions d'unités pour "Assassin's Creed 2", soit 15% de plus que pour le dernier épisode, et d'au moins quatre millions pour "Avatar", le jeu adapté du nouveau film-évènement de James Cameron.

"Le niveau des précommandes sur le deuxième volet de 'Assassin's Creed' est 80% plus élevé qu'il ne l'était pour le premier épisode. Nous attendons de voir comment cela se traduira dans les ventes", a indiqué Yves Guillemot lors d'une conférence téléphonique.

Ces grands titres impliquent généralement entre 15 et 20 millions d'euros de coûts de développement auxquels s'ajoute une dizaine de millions d'euros d'investissements marketing.

Le numéro un mondial des jeux vidéo Activision Blizzard, filiale à environ 56% de Vivendi, publiera ses résultats trimestriels le 5 novembre, avant son grand concurrent Electronic Arts, le 9 novembre.

Le titre Ubisoft a clôturé mercredi en hausse de 1,72%, à 10,665 euros. Il cède près de 25% depuis le début de l'année.

Marie Mawad, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below