Orange renonce à son exclusivité, déjà suspendue, sur l'iPhone

mardi 3 novembre 2009 17h41
 

PARIS (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé mardi qu'Orange s'engageait à renoncer à l'exclusivité qu'Apple lui a accordée pour la commercialisation de son téléphone portable iPhone.

Cette exclusivité était suspendue depuis la décision du 17 décembre 2008 du Conseil de la concurrence, qui avait été confirmée en appel en février, permettant à SFR, filiale de Vivendi, et Bouygues Télécom de distribuer l'appareil à compter du printemps dernier.

Renoncer à l'exclusivité "permet d'éviter la lourdeur d'une instruction en fond et le risque d'une éventuelle sanction juridique", a expliqué à Reuters un porte-parole d'Orange.

Le contrat d'exclusivité entre Orange et Apple était prévu pour cinq ans avec une clause de sortie pour Apple au bout de trois ans.

Orange a démarré la vente de l'iPhone fin novembre 2007 et, à fin septembre dernier, le groupe avait vendu 1,3 million d'appareils.

Bouygues Télécom a quant à lui vendu 200.000 unités entre la fin avril et septembre 2009, tandis que SFR en a vendu plus de 250.000 sur la même période environ.

Un porte-parole de Bouygues Télécom ainsi qu'une porte-parole de SFR n'ont pas souhaité faire de commentaire sur la décision d'Orange.

Vers 17h25, le titre France Télécom cédait 1,46%, à 16,895 euros, tandis que Vivendi reculait de 1,30% à 18,57 euros, et Bouygues cédait 1,08% à 32,84 euros.

Marie Mawad, édité par Cyril Altmeyer

 
<p>L'Autorit&eacute; de la concurrence annonce qu'Orange s'est engag&eacute; &agrave; renoncer &agrave; l'exclusivit&eacute; qu'Apple lui a accord&eacute;e pour la commercialisation de son t&eacute;l&eacute;phone portable iPhone. Cette exclusivit&eacute; &eacute;tait suspendue depuis la d&eacute;cision du 17 d&eacute;cembre 2008 du Conseil de la concurrence, qui avait &eacute;t&eacute; confirm&eacute;e en appel en f&eacute;vrier. /Photo prise le 23 octobre 2009/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>