October 30, 2009 / 12:56 PM / 8 years ago

Croissance et guerre des prix en vue sur le marché du mobile

5 MINUTES DE LECTURE

<p>Le march&eacute; mondial des t&eacute;l&eacute;phones portables devrait renouer avec la croissance au quatri&egrave;me trimestre gr&acirc;ce aux ventes de fin d'ann&eacute;e, apr&egrave;s trois trimestres dans le rouge, selon des analystes, qui redoutent une guerre des prix. /Photo d'archives/REUTERS</p>

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Le marché mondial des téléphones portables devrait renouer avec la croissance au quatrième trimestre grâce aux ventes de fin d'année, après trois trimestres dans le rouge, estiment des analystes, qui redoutent une guerre des prix.

L'industrie des téléphones portables connaît la pire année de son histoire. Le numéro un mondial des fabricants Nokia a indiqué début octobre qu'il prévoyait une baisse de 7% des ventes mondiales en volume cette année et une petite hausse au dernier trimestre.

"Le secteur progresse lentement vers la reprise", déclare Neil Mawston, analyste chez Strategy Analytics, qui prévoit une hausse de 3% des ventes de combinés au 4e trimestre.

Il prévient cependant que le marché mondial est très encombré et les stocks élevés, ce qui rendrait inévitable des baisses de prix en 2010.

Le cabinet d'études prévoit que 291 millions de téléphones portables seront vendus au troisième trimestre, soit une baisse de 4% par rapport à l'année précédente.

De son côté, le cabinet IDC estime que le marché a baissé de 6% en glissement annuel, soit 287 millions de combinés écoulés au troisième trimestre.

"Au cours du troisième trimestre, nous avons constaté que beaucoup de firmes ont fait des promotions sur leurs anciens modèles proposés à des prix nettement plus bas. Pour beaucoup, cela a suffi à créer la demande et à augmenter les volumes", observe Ramon Llama, analyste chez IDC.

Le finlandais Nokia a baissé les prix des téléphones de son catalogue à la mi-octobre et les analystes estiment que les baisses de prix trimestrielles répercutées de façon relativement homogène sur l'ensemble des modèles, sont de l'ordre de 5%.

"Noël s'annonce marqué par de très nombreuses promotions - les baisses de prix sur le marché britannique sont déjà très accrocheuses, surtout sur les téléphones bon marché à écran tactile", relève Tero Kuittinen, analyste chez MKM Partners.

UN MARCHÉ SURAPPROVISIONNÉ

Tero Kuittinen explique que comme tous les vendeurs tentent de mettre en avant de nouveaux modèles, le secteur risque un gonflement des stocks en 2010.

Un surapprovisionnement rappelant la situation du marché en 2001, à la différence que le surstockage s'était alors accompagné d'une baisse des volumes.

"En 2010, ces stocks importants coïncideront avec le moment où le secteur sortira d'une phase de déclin important des volumes. Le danger est qu'une compétition acharnée sabote la reprise du secteur", a-t-il précisé.

Les numéros deux et trois du secteur, respectivement Samsung Electronics et LG Electronics, ont continué à gagner des parts de marché, avec une hausse des ventes de 16% et 37%.

Les deux fabricants sud-coréens ont atteint une part de marché sans précédent pour eux, Samsung contrôlant 20,7% du marché des téléphones portables, mais toujours loin derrière les 37% de Nokia.

"C'est la première fois qu'un fabricant autre que Nokia vend plus d'un cinquième des combinés écoulés dans le monde depuis la performance du RAZR-heyday de Motorola en 2006", souligne Neil Mawston de Strategy Analytics.

Motorola et Sony Ericsson ont continué à souffrir sur le trimestre, les ventes des deux fabricants ayant presque été réduites de moitié par rapport à leurs niveaux de l'année précédente.

Sony Ericsson a continué à perdre des parts de marché pour le septième trimestre consécutif cependant que Motorola a touché un plus bas de ses ventes depuis le premier trimestre 2001.

Quant à Apple, il a atteint un plus haut historique avec 2,5% de parts de marché, selon Strategy Analytics.

"Avec la décision d'Apple de continuer à vendre le modèle 3G (de l'iPhone) à un prix plus bas, ses concurrents sur le marché des smartphones sont maintenant confrontés à des pressions de la part du consommateur à la fois sur les fonctionnalités (des produits) et sur les prix", diagnostique Neil Mawston.

Version française Mathilde Gardin

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below