Toshiba renoue avec les bénéfices au 2e trimestre

vendredi 30 octobre 2009 10h14
 

TOKYO (Reuters) - Toshiba annonce un retour aux bénéfices de ses activités de semi-conducteurs durant son deuxième trimestre fiscal grâce à des réductions de coûts et des prix plus stables.

Le numéro un japonais des puces et numéro deux mondial des mémoires flash de type NAND a publié son premier bénéfice d'exploitation en un an, à 40,3 milliards de yens (298 millions d'euros) pour le trimestre juillet-septembre, contre 4,4 milliards il y a un an.

Toshiba avait annoncé au début de la semaine qu'il espérait enregistrer un bénéfice d'exploitation de 39,6 milliards de yens, soit au-dessus des attentes grâce aux résultats plus rapides qu'escompté de ses programmes de réduction des coûts.

En la matière, le géant japonais a indiqué qu'il envisageait de porter son objectif de réduction de coûts fixes à 400 milliards de yens pour l'ensemble de l'exercice, contre 330 milliards précédemment annoncés.

Pour autant, le groupe, qui vise une demande plus forte de la demande pour ses puces électroniques utilisées dans l'iPhone d'Apple et dans la PlayStation3, la console de jeux de Sony, a préféré maintenir ses prévisions de résultats annuels.

Il vise toujours un bénéfice d'exploitation annuel de 100 milliards de yens conformément aux attentes des analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S.

"Cela ne signifie pas que nous avons révisé à la baisse notre objectif de résultat du second semestre", a déclaré aux journalistes Fumio Muraoka, un haut dirigeant, lors d'une conférence de presse. "Nous conservons en l'état nos objectifs pour les second semestre".

De fait, pour le pôle d'appareils électroniques, qui comprend les semi-conducteurs, la perte de cette activité devrait être de 60 milliards de yens sur l'ensemble de l'exercice qui clôturera en mars.

De même, la prévision de bénéfice annuel pour sa division infrastructures sociales est maintenue à 150 milliards de yens.   Suite...

 
<p>Toshiba annonce un retour aux b&eacute;n&eacute;fices de ses activit&eacute;s de semi-conducteurs durant son deuxi&egrave;me trimestre fiscal gr&acirc;ce &agrave; des r&eacute;ductions de co&ucirc;ts et des prix plus stables. /Photo d'archives/REUTERS</p>