30 octobre 2009 / 08:31 / il y a 8 ans

Douzième perte trimestrielle d'affilée pour Alcatel-Lucent

<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Alcatel-Lucent, Ben Verwaayen. Les pertes de l'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms sont moins importantes qu'attendues, et le groupe a confirm&eacute; son objectif de r&eacute;sultat d'exploitation ajust&eacute; aux alentours de l'&eacute;quilibre en 2009. /Photo prise le 4 f&eacute;vrier 2009/Beno&icirc;t Tessier</p>

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a confirmé son objectif de résultat d'exploitation ajusté aux alentours de l'équilibre en 2009 et son retour au bénéfice net en 2010, mais il accusé au troisième trimestre sa 12e perte nette trimestrielle d'affilée.

Le chiffre d'affaires s'est inscrit nettement sous les attentes au troisième trimestre, et le leader mondial des réseaux fixes a indiqué que le marché des équipements télécoms restait difficile.

Alcatel-Lucent a publié dans un communiqué des ventes de 3.687 millions d'euros au troisième trimestre (-9,3%), à comparer avec les 3.895,4 millions qu'attendait le consensus Reuters réalisé par la rédaction.

L'équipementier télécoms a également fait état d'une perte d'exploitation ajustée de 11 millions d'euros, ainsi que d'une perte nette de 182 millions, à comparer avec un consensus de -14,4 millions pour l'Ebit et de 252,8 millions pour la perte nette.

"Les conditions de marché restent difficiles", a commenté le directeur général Ben Verwaayen.

Il a néanmoins confirmé, lors d'une conférence téléphonique, viser l'équilibre d'exploitation en 2009, en données ajustées de l'impact de l'amortissement du prix d'acquisition de Lucent, et tabler sur le retour à un profit net au cours de la seconde moitié de 2010.

L'équipementier continue de tabler pour 2009 sur une baisse du marché comprise entre 8% et 12%, à taux de change constant.

Plus optimiste pour l'année prochaine, il a précisé qu'il attendait une croissance du marché de "5% ou moins" en 2010.

Alcatel-Lucent a fait état d'une reprise du secteur aux Etats-Unis et d'une croissance en Chine, précisant que le reste de l'Asie, ainsi que l'Europe centrale et de l'Est restaient "faibles". Enfin, il a ajouté que l'Europe de l'Ouest stagnait.

CESSIONS D'ACTIFS

<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Alcatel-Lucent, Ben Verwaayen. Les pertes de l'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms sont moins importantes qu'attendues, et le groupe a confirm&eacute; son objectif de r&eacute;sultat d'exploitation ajust&eacute; aux alentours de l'&eacute;quilibre en 2009. /Photo prise le 30 octobre 2009/Jacky Naegelen</p>

Alcatel-Lucent a confirmé étudier des possibilités de cessions d'actifs non-stratégiques, après avoir vendu sa participation au capital de Thales au premier semestre.

Le groupe espère pouvoir faire une annonce avant la fin de l'année, a indiqué Paul Tufano, directeur financier, ajoutant que plusieurs discussions étaient en cours.

Un analyste à Londres rapporte des rumeurs selon lesquelles il s'agirait des activités de roulements à bille et de pompes à vide, dont la vente générerait quelques centaines de millions d'euros.

Le groupe né de la fusion entre Alcatel et Lucent fin 2006 a également indiqué avoir réalisé à ce jour 80% de son plan de réduction de coûts, qui prévoit au total 750 millions d'euros d'économies en 2009.

"Le signal positif de cette publication c'est qu'ils ont réduit les coûts de 80 millions d'euros pendant le trimestre", commente Pierre Ferragu, analyste chez Bernstein Research.

"Ce n'est que le début", a quant à lui déclaré Ben Verwaayen au sujet des réductions de coûts dans une interview à CNBC, indiquant qu'il comptait notamment optimiser la chaîne d'approvisionnement.

LA BRANCHE OPÉRATEURS EN BAISSE

Les activités du groupe à destination des opérateurs, qui représentent 60% de ses ventes, ont chuté de 14,6% au troisième trimestre.

Cette branche d'activité, qui réalisait encore un bénéfice d'exploitation au troisième trimestre 2008, est passée dans le rouge, à -27 millions d'euros.

Les ventes des segments applications et services, qui comptent ensemble pour près du tiers du total, se sont inscrites en progression de 19,7% et 2,5% respectivement.

La marge d'exploitation a reculé dans tous les segments, sauf dans les applications, où le groupe signe un retour à l'équilibre au troisième trimestre.

Edité par Jean-Michel Bélot et Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below