France Télécom se prépare à l'arrivée d'un 4e opérateur

jeudi 29 octobre 2009 16h26
 

PARIS (Reuters) - La stratégie commerciale visant à préparer France Télécom à l'arrivée d'un quatrième opérateur mobile a d'ores et déjà commencé à se refléter dans les parts de marché du groupe, a indiqué l'opérateur historique lors de ses résultats trimestriels.

L'Arcep, le régulateur des télécoms, a lancé en juillet un appel à candidatures dont la date limite était fixée à aujourd'hui midi, et pourrait attribuer la quatrième licence mobile de troisième génération (3G) dès Noël prochain.

Le fournisseur d'accès à internet Iliad, qui a déclaré son intention de faire baisser la facture mobile des français, fait figure de favori.

En réaction, France Télécom compte porter plainte auprès des autorités européennes pour contester le prix de la quatrième licence.

Le groupe a profité jeudi de la présentation de ses résultats trimestriels pour détailler l'aspect commercial de son offensive contre un éventuel nouvel opérateur.

Il a expliqué qu'il s'appuie d'ores et déjà sur des alliances avec des opérateurs mobiles sans réseau (MVNO) et sur une segmentation plus poussée de sa clientèle.

"Ça fait partie de la stratégie du groupe de miser sur les partenaires MVNO pour se préparer à l'arrivée d'un quatrième entrant sur le marché mobile français", a commenté Gervais Pellissier, directeur financier du groupe, lors d'une conférence téléphonique avec les journalistes.

"Il y a une évolution de la segmentation de notre clientèle entre la catégorie à forte valeur et le segment à moindre valeur, là aussi en préparation de l'arrivée d'un quatrième entrant", a-t-il ajouté.

La part de marché de France Télécom en France a reculé légèrement au troisième trimestre par rapport au premier semestre, pour s'établir à 43% (-0,1 point), au profit notamment des MVNO, a expliqué le directeur financier.   Suite...