Chute de 52% du bénéfice d'exploitation trimestriel de Nintendo

jeudi 29 octobre 2009 09h40
 

TOKYO (Reuters) - Nintendo fait état d'une chute de 52% de son bénéfice d'exploitation au titre du deuxième trimestre de son exercice 2009-2010, face au ralentissement de la demande pour sa console de jeux vidéo Wii et la hausse du yen, ce qui l'a conduit à réduire sa prévision de résultat annuel.

Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 64 milliards de yens (480 millions d'euros) pour le trimestre juillet-septembre contre 133 milliards de yens lors du trimestre correspondant l'an dernier.

C'est inférieur aux attentes du marché qui tablait sur 90 milliards de yens.

La demande pour les produits Nintendo s'est tassée alors que son concurrent Sony a renforcé sa gamme de consoles et que l'iPhone d'Apple est devenue une plate-forme populaire pour certains jeux vidéo.

Parallèlement, la hausse du yen face à l'euro et au dollar affecte les profits réalisés à l'étranger une fois convertis en yens.

Pour l'exercice à mars 2010, Nintendo table désormais sur un résultat d'exploitation de 370 milliards de yens, contre une précédente prévision de 490 milliards, mettant ainsi fin à un boom de trois ans pendant lesquels il a réalisé des profits record grâce au succès de la Wii et de la console portable DS.

Les analystes attendent un résultat annuel de 442,8 milliards de yens, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

En septembre, la Playstation 3 de Sony est passée devant la Wii pour devenir pour la première fois depuis sa sortie la console de jeux vidéo la plus vendue aux Etats-Unis, selon le groupe d'études NPD.

David Nolan, version française Danielle Rouquié

 
<p>Le b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation de Nintendo s'est &eacute;tabli &agrave; 64 milliards de yens (480 millions d'euros) pour le trimestre juillet-septembre, le deuxi&egrave;me de son exercice contre 133 milliards de yens &agrave; la m&ecirc;me p&eacute;riode l'an dernier. Le groupe japonais a &eacute;t&eacute; affect&eacute; par le ralentissement de la demande pour sa console de jeux vid&eacute;o Wii et la hausse du yen. /Photo prise le 30 juillet 2009/REUTERS/Yuriko Nakao</p>