Yahoo dit se lancer à la recherche du respect perdu

mercredi 28 octobre 2009 23h07
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - La directrice générale de Yahoo, Carol Bartz, a dit miser sur l'importante audience du groupe et les liens publicitaires pour remettre sur la voie du succès le géant de l'internet devenu, selon elle, "ennuyeux".

Lors d'une présentation devant des analystes, Carol Bartz a reconnu que beaucoup de gens avaient été déconcertés par Yahoo ces dernières années et déçus par ses piètres performances financières.

"Au bout du compte, nous avons un groupe spécialisé dans l'internet créé il y a 14 ans et devenu, d'une certaine façon, ennuyeux", a dit Bartz, ajoutant que les 6% de marge opérationnelle du groupe était "pathétiques" et "inacceptables".

"Ce jour marque le début d'un voyage pour retrouver le respect perdu".

Les dirigeants de Yahoo ont déclaré que le groupe allait embaucher des journalistes pour proposer davantage de contenus originaux et peaufiner des produits en ligne, ce qui permettra de prolonger le temps que passent ses utilisateurs sur le site et ainsi augmenter les revenus tirés de la publicité.

Depuis que la page d'accueil de Yahoo a fait peau neuve en juillet, le nombre de page vues a augmenté de 9% et le temps passé sur le site de 20%, selon Tapan Bhat, vice-président chargé de "l'expérience client". Les clics sur la publicité principale de la page d'accueil ont eux augmenté de 10%, a-t-il dit.

Depuis l'arrivée de Carol Bartz à la direction générale en janvier, le groupe a réduit ses effectifs de 5% et a cédé plusieurs activités.

Yahoo a annoncé en juillet un partenariat de dix ans avec Microsoft dans la recherche sur internet et la publicité en ligne, destiné à leur permettre de mieux concurrencer Google Inc.

Alexei Oreskovic, version française Mathilde Gardin

 
<p>La directrice g&eacute;n&eacute;rale de Yahoo, Carol Bartz, a dit miser sur l'importante audience du groupe et les liens publicitaires pour remettre sur la voie du succ&egrave;s le g&eacute;ant de l'internet devenu, selon elle, "ennuyeux". /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>