Hausse du trafic de données mobiles via le navigateur Opera

mardi 27 octobre 2009 19h09
 

HELSINKI (Reuters) - Le trafic mondial des données via les téléphones portables a continué d'augmenter en septembre, a déclaré mardi Opera, éditeur du navigateur internet du même nom.

Le volume des données géré par ce navigateur internet - qui comprime jusqu'à 90% des données pour économiser de la bande passante - a crû de 8,7% en septembre par rapport au mois d'août, a précisé la firme norvégienne.

Le marché de l'internet mobile a explosé depuis le lancement en 2007 de l'iPhone d'Apple, qui a contraint tous les fabricants à se concentrer sur des combinés dotés d'un accès internet.

Les opérateurs lorgnent les revenus générés par l'internet mobiles et les sites communautaires pour pallier des appels vocaux de moins en moins lucratifs, mais se heurtent à des réseaux sous-dimensionnés et parfois congestionnés.

Cela représente une opportunité pour des navigateurs comme Opera qui réduisent le volume des données.

Dans son rapport mensuel sur l'internet mobile, Opera explique que la compression des données permet aux internautes surfant sur leur téléphone portable d'économiser globalement 8,1 milliards de dollars par an dans les dix principaux pays.

Les réseaux des opérateurs internet ont envoyé en moyenne 4,7 fois plus de données en 2009, certains d'entre eux ayant vu leur trafic plus que décuplé, selon l'équipementier télécoms Nokia Siemens.

Nokia Siemens et ses concurrents Ericsson ou Alcatel-Lucent, qui ont souffert de la politique agressive de prix menés ces dernières années par leurs rivaux asiatiques comme Huawei, s'intéressent également à l'augmentation des échanges de données.

Opera revendique 35,6 millions d'utilisateurs de son navigateur Opera Mini qui permet d'accéder à internet à travers les serveurs d'Opera - et qui a généré 227 millions de mégaoctets de volumes de données pour les opérateurs à travers le monde le mois dernier.

Opera, qui contrôlait en octobre 26,9% du marché des navigateurs pour mobiles, a renforcé ses derniers mois sa domination sur le navigateur Safari d'Apple uniquement installé dans l'iPhone, selon le cabinet spécialisé StatCounter. Le navigateur de l'iPhone et celui de Nokia disposaient en octobre de respectivement 21,2 et 20,8% de parts de marché.

Tarmo Virki, version française Catherine Mallebay-Vacqueur

 
<p>Selon Opera, &eacute;diteur du navigateur internet du m&ecirc;me nom, le trafic mondial des donn&eacute;es via les t&eacute;l&eacute;phones portables a continu&eacute; d'augmenter en septembre. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>