Vivendi a le feu vert pour son offre sur le brésilien GVT

lundi 19 octobre 2009 17h13
 

SAO PAULO (Reuters) - Le conseil de surveillance du groupe français de médias et de divertissements Vivendi a donné son feu vert à la poursuite de l'offre sur GVT, annonce le groupe brésilien de télécommunications.

Le 8 septembre, Vivendi a lancé une offre portant sur la totalité du capital de GVT au prix de 42 reals par action, valorisant l'opérateur brésilien à environ 1,92 milliard d'euros.

Mais l'opérateur télécoms espagnol Telefonica a présenté ce mois-ci une contre-offre de 2,5 milliards d'euros sur GVT.

La société brésilienne a déclaré qu'elle n'était pas en mesure de dire si Vivendi allait officialiser son offre ni de préciser quelles en seraient les conditions.

Vivendi n'a pas souhaité faire de commentaires. Une source proche du dossier a indiqué à Reuters que l'entreprise "examinait la situation".

La plupart des analystes ne croient pas à une nouvelle surenchère de la part de Vivendi.

"Telefonica est capable de dégager de plus grandes synergies et peut donc offrir plus que Vivendi. Par conséquent les déclarations selon lesquelles Vivendi envisage de racheter GVT pourraient surtout être destinées à accroître la pression sur Telefonica", écrivaient vendredi les analystes d'UBS dans une note de recherche. "Nous pensons que Vivendi est soucieux, comme il a l'habitude de le faire, de renoncer à un accord qu'il ne juge pas financièrement attractif."

Todd Benson, version française Gwénaelle Barzic et Gregory Schwartz

 
<p>Jean-Bernard L&eacute;vy, pr&eacute;sident du directoire de Vivendi. Le conseil de surveillance du groupe fran&ccedil;ais de m&eacute;dias et de divertissements a donn&eacute; son feu vert &agrave; la poursuite de l'offre sur GVT. /Photo prise le 1er septembre 2009/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>