Le livre peut éviter les erreurs de l'industrie musicale

vendredi 16 octobre 2009 14h10
 

par Georgina Prodhan

FRANCFORT (Reuters) - L'industrie du livre est mieux préparée pour tirer partie de la révolution numérique que ne l'était l'industrie musicale il y a dix ans, les éditeurs de livres disposant pour vendre et améliorer leurs produits de solutions que leurs homologues n'avaient pas.

La demande pour des livres électroniques augmentera fortement, alimentée par des outils comme le Kindle d'Amazon et le service de distribution en ligne de Google. Et l'industrie du livre "matériel" redoute de subir le même déclin que l'industrie musicale.

Cela étant, les parallèles ne sont pas forcément valables dans la mesure où musique et livres ne sont pas utilisés de la même manière et que les deux industries en sont à des stades de développement différents.

Dans le cadre du Salon du livre de Francfort, des représentants des deux industries se sont accordés pour dire qu'ils n'avaient pas agi suffisamment vite et avec suffisamment de force pour défendre leurs droits d'auteur et exploiter les nouvelles opportunités offertes par internet.

"Nous devons agir maintenant. Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre, d'analyser, et d'observer à nouveau", a déclaré Alexander Skipis, président de l'association professionnelle du livre d'Allemagne, lors d'une table ronde à l'intitulé révélateur: "Apprendre de l'industrie musicale".

L'industrie du livre craint que le piratage numérique, un des facteurs des difficultés de l'industrie musicale, ne se propage, de nombreux consommateurs considérant désormais que les contenus en ligne sont gratuits.

Cela étant, l'industrie du livre a un temps d'avance sur l'état où se trouvait l'industrie musicale lorsque le site de partage en ligne Napster a fait son apparition il y a dix ans, ouvrant la voie à une multitude de sites illégaux de partage de fichiers MP3.

A l'époque, iTunes, le site de musique en ligne d'Apple - la plateforme de téléchargement légal de musique la plus utilisée - ne devait être lancé que deux ans plus tard, mais le marché était déjà prêt pour la distribution de musique en ligne.   Suite...

 
<p>L'industrie du livre est mieux pr&eacute;par&eacute;e pour tirer partie de la r&eacute;volution num&eacute;rique que ne l'&eacute;tait l'industrie musicale il y a dix ans. Les &eacute;diteurs de livres disposent pour vendre et am&eacute;liorer leurs produits de solutions que leurs homologues n'avaient pas. /Photo prise le 12 octobre 2009/REUTERS/Johannes Eisele</p>