Sony Ericsson limite ses pertes en réduisant ses coûts

vendredi 16 octobre 2009 17h03
 

STOCKHOLM (Reuters) - Le fabricant de téléphones mobiles Sony Ericsson fait état d'une perte trimestrielle moindre qu'attendu, grâce à des réductions de coûts et à l'amélioration des marges, mais il table sur un climat difficile jusqu'à la fin de l'année.

Le marché mondial des combinés a été durement éprouvé par la récession et Sony Ericsson anticipe une contraction des ventes mondiales d'environ 10% d'ici la fin 2009, une estimation encore plus pessimiste que celle d'un recul de 7% évoquée jeudi par le numéro un mondial Nokia.

La coentreprise du suédois Ericsson et du japonais Sony a annoncé une perte avant impôt trimestrielle de 199 millions d'euros alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur une perte de 274 millions d'euros. Sur les trois mois précédents, la perte était de 283 millions d'euros.

"Cette perte réduite s'explique par une meilleure marge brute ainsi que par une diminution des dépenses d'exploitation", écrit Sony Ericsson dans un communiqué qui précise que sa part de marché s'est établie à 5% au cours du troisième trimestre.

Les ventes sont ressorties à 1,62 milliard d'euros, moins que le chiffre de 1,74 milliard d'euros attendu par les analystes.

Les charges de restructuration se sont inscrites à deux millions d'euros alors que les analystes tablaient sur 70 millions d'euros. La marge brute est quant à elle ressortie à 16%, là où les marchés anticipaient 13,9%, contre 16% au deuxième trimestre.

LE 1ER SEMESTRE 2010, UN TOURNANT

"Il va falloir revoir les estimations selon lesquelles (Sony Ericsson) va subir de lourdes pertes l'an prochain, afin de refléter le fait que (le groupe) ne va peut-être pas gagner d'argent, mais qu'au moins il sera à l'équilibre", juge Martin Nilsson, analyste chez Handelsbanken Capital Markets.

"C'est en ce sens qu'Ericsson en bénéficie un peu, puisque (la coentreprise) va enfin cesser d'être un fardeau."   Suite...

 
<p>Le fabricant de t&eacute;l&eacute;phones mobiles Sony Ericsson fait &eacute;tat d'une perte trimestrielle une perte imposable de 199 millions d'euros qu'il impute &agrave; ses r&eacute;ductions de co&ucirc;ts. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur 274 millions d'euros de juin &agrave; septembre. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>