Nouveau délai accordé à Vinci par RFF pour un projet GSM-R

vendredi 16 octobre 2009 08h34
 

par Greg Roumeliotis et Michel Rose

AMSTERDAM/PARIS (Reuters) - Vinci disposera encore de plus d'un mois pour boucler le financement d'un contrat de réseau de télécommunications GSM-R, ont dit deux sources jeudi.

Le Réseau Ferré de France (RFF) a décidé mercredi que le consortium emmené par Vinci devait disposer de plus de temps pour assurer son financement bancaire après que Nortel Networks eut annoncé la mise aux enchères de sa division GMS le 9 novembre.

Vinci avait demandé de boucler le projet début octobre mais la nouvelle date limite donnée à RFF par le groupe de BTP est le 24 novembre, a précisé l'une des sources.

"A priori oui, ce serait cette date si le comité d'administration (de RFF) se tient ce jour-là", a dit une porte-parole de RFF à Reuters.

Le consortium constitué de Vinci, SFR (groupe Vivendi) et Axa Investment Managers Paris avait décroché le contrat en février mais ne l'avait pas signé en juin comme il était prévu.

Jusqu'ici, les banques ont été réticentes à avancer des fonds pour ce projet étant donné la situation de Nortel. Le canadien s'est placé en janvier sous la protection de la loi sur les faillites et a demandé en mai la liquidation de sa filiale française de recherche & développement (R&D).

En août, le tribunal de Versailles a accordé un délai supplémentaire à Nortel, jusqu'au 20 novembre, pour trouver un repreneur pour cette filiale française.

Le projet GSM-R (Global System for Mobile communication-Railway) doit permettre de mettre en place un réseau de télécommunications moderne dédié aux activités ferroviaires, basé sur la technologie numérique GSM.   Suite...

 
<p>Vinci disposera encore de plus d'un mois pour boucler le financement d'un contrat de r&eacute;seau de t&eacute;l&eacute;communications GSM-R. Le R&eacute;seau Ferr&eacute; de France (RFF) a d&eacute;cid&eacute; mercredi que le consortium emmen&eacute; par Vinci devait disposer de plus de temps pour assurer son financement bancaire apr&egrave;s que Nortel Networks eut annonc&eacute; la mise aux ench&egrave;res de sa division GMS le 9 novembre. /Photo d'archives/REUTERS/Christina Hu</p>