Nokia surprend le marché avec une perte au 3e trimestre

jeudi 15 octobre 2009 13h15
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia, premier fabricant mondial de téléphones portables, a surpris le marché en publiant une perte trimestrielle largement imputable à un lourd amortissement de survaleurs dans sa branche réseaux.

Le finlandais a cependant signalé une amélioration de la demande en combinés portables.

Nokia a dû inscrire un amortissement de survaleurs de 908 millions d'euros dans les réseaux en raison de conditions de marché qualifiées de difficiles.

Le groupe a annoncé un bénéfice par action hors exceptionnels de 0,17 euro pour les trois mois à fin septembre, contre 0,33 euro un an plus tôt et alors que 37 analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 0,14 euro.

Mais en incluant la charge liée à la branche réseaux Nokia Siemens Networks (NSN), Nokia a publié une perte par action de 0,15 euro, qui rate toutes les prévisions.

"A première vue, les résultats sont très contrastés, positifs pour les combinés portables et négatifs pour les réseaux", a résumé Jari Honko, analyste chez EQ Bank. "De nombreux investisseurs ne voyaient pas l'activité aussi morose pour NSN et l'amortissement suscite une assez grande déception."

Le titre Nokia chutait de 7,85% à 9,45 euros à 10h50 GMT à la Bourse d'Helsinki. Il entraînait dans son sillage les autres valeurs européennes du compartiment, dont Alcatel-Lucent, concurrent direct de NSN, qui perdait ainsi 0,58%.

Le chiffre d'affaires trimestriel est aussi ressorti en deçà du consensus. Il s'est établi à 9,8 milliards d'euros, contre 12,239 milliards un an plus tôt et alors que les analystes interrogés par Reuters avaient, en moyenne, tablé sur 9,95 milliards.

Nokia a dit avoir livré 108,5 millions de combinés au troisième trimestre, contre 107,2 millions prévus.

Le groupe a ajouté qu'il tablait sur un maintien de sa part de marché dans les combinés au quatrième trimestre par rapport au troisième.

Tarmo Virki, version française Dominique Rodriguez

 
<p>Nokia, premier fabricant mondial de t&eacute;l&eacute;phones portables, a surpris le march&eacute; en publiant une perte trimestrielle largement imputable &agrave; un lourd amortissement de survaleurs dans sa branche r&eacute;seaux. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>