Une fusion n'est pas la réponse aux soucis d'Alcatel, dit son DG

jeudi 8 octobre 2009 11h23
 

PARIS (Reuters) - Le directeur général d'Alcatel-Lucent déclare que les fusions ne sont pas la solution aux problèmes de l'équipementier télécoms franco-américain.

"Je l'ai déjà dit à maintes reprises. Les M&A ne sont pas un moyen de sortir de nos problèmes", a indiqué Ben Verwaayen au cours du forum ETRE sur les technologies. "Nous devons les régler nous-mêmes."

Il a également indiqué être favorable à des partenariats dans l'innovation technologique, mais pas au rachat d'entreprises.

Des rumeurs avaient évoqué en septembre l'hypothèse d'une alliance entre Alcatel-Lucent et l'un de ses concurrents chinois, Huawei ou ZTE.

Mais Ben Verwaayen avait précisé à la fin du mois dans une interview à Reuters ne discuter d'une éventuelle fusion avec aucun de ses grands concurrents.

Donglin Shen, le vice président des activités sans-fil de ZTE, réaffirmait quant à lui à Reuters début octobre que son groupe n'était pas intéressé par Alcatel.

"S'ils ne peuvent pas régler seuls leurs problèmes, nous ne sommes pas prêts pour ça", a-t-il dit.

Huawei avait indiqué, début septembre, ne pas avoir l'intention d'entrer au capital d'Alcatel.

Vers 11h00, le titre Alcatel était en hausse de 0,85%, à 3,213 euros.

Leila Abboud et Marie Mawad, avec la contribution de Tarmo Virki, édité par Gilles Guillaume

 
<p>Pour Ben Verwaayen, directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Alcatel-Lucent, les fusions ne sont pas la solution aux probl&egrave;mes de l'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms franco-am&eacute;ricain. "Je l'ai d&eacute;j&agrave; dit &agrave; maintes reprises. Les M&amp;A ne sont pas un moyen de sortir de nos probl&egrave;mes", a indiqu&eacute; Ben Verwaayen au cours du forum ETRE sur les technologies. /Photo prise le 4 f&eacute;vrier 2009/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>