Xerox va racheter ACS pour 6,4 milliards de dollars

mardi 29 septembre 2009 20h44
 

NEW YORK (Reuters) - Xerox annonce qu'il va racheter Affiliated Computer Services (ACS) pour 6,4 milliards de dollars en actions et en numéraire, opération qui étend le champ d'action du groupe de bureautique dans l'externalisation et la gestion de données.

La transaction, qui représente une prime de 33,6% par rapport au cours de clôture d'ACS de vendredi, est la dernière en date dans le secteur high tech. Voici une semaine, Dell annonçait l'achat de Perot Systems, tandis que Hewlett-Packard est susceptible de vendre une partie de son activité d'externalisation.

Les actionnaires d'ACS recevront 18,60 dollars et 4,935 actions Xerox par action détenue. Sur la base du cours de clôture de Xerox de vendredi, soit 9,02 dollars, le prix est de 63,11 dollars par action ACS.

ACS, en concurrence avec Accenture et Computer Sciences Corp (CSC) dans la gestion de base de données, voit son action flamber de 22% en avant-Bourse, tandis que Xerox perd près de 10%.

Ursula Burns, la directrice générale de Xerox, a précisé que le chiffre d'affaires des services triplerait à quelque 10 milliards de dollars l'an prochain, contre 3,5 milliards de dollars en 2008.

Xerox assumera deux milliards de dollars de passif d'ACS et émettra 300 millions de dollars de titres préférentiels convertibles destinés aux actionnaires de classe B d'ACS. L'acquisition, qui doit être bouclée au premier trimestre 2010, doit être relutive dès la première année pour le résultat ajusté.

Ce faisant, Xerox affirme qu'il deviendra une société pesant 22 milliards de dollars, dont 17 milliards de dollars de C.A. récurrent. Il anticipe des économies annualisées de 300 à 400 millions de dollars durant les trois premières années suivant la clôture de l'opération.

Franklin Paul et Tiffany Wu, version française Benoit Van Overstraeten et Wilfrid Exbrayat

 
<p>Xerox va racheter Affiliated Computer Services (ACS) pour 6,4 milliards de dollars en actions et en num&eacute;raire, une op&eacute;ration qui &eacute;tend le champ d'action du groupe de bureautique dans l'externalisation et la gestion de donn&eacute;es. /Photo d'archives/REUTERS/Catherine Benson</p>