La prévision de CA 2010 de HP sous le consensus

vendredi 25 septembre 2009 08h41
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Hewlett-Packard a annoncé jeudi prévoir pour son exercice fiscal 2010 un chiffre d'affaires en hausse de 3% par rapport au précédent, mais légèrement inférieur aux attentes des analystes en dépit du rebond attendu des dépenses de haute technologie des entreprises.

Le groupe informatique américain, qui estime que ces investissements devraient renouer avec la croissance en 2010, prévoit un bénéfice hors exceptionnels de 4,20 à 4,30 dollars par action pour un chiffre d'affaires de 117 à 118 milliards sur son exercice 2010.

Les analystes financiers anticipent un bénéfice par action de 4,24 dollars pour un chiffre d'affaires de 118,1 milliards selon Reuters Estimates.

HP a réalisé environ 113 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur l'exercice fiscal 2009 selon les données Thomson Reuters.

L'action du groupe cédait 0,9% dans les transactions hors séance à 46,45 dollars, après avoir fini à 46,87 dollars sur le Nyse.

"Nous prévoyons que le secteur des hautes technologies renouera avec la croissance en 2010 et nous pensons que HP fera mieux que le marché", a déclaré le directeur général du groupe, Mark Hurd. "Nous avons identifié de fantastiques opportunités de croissance de notre activité et d'amélioration de nos résultats."

HP, premier constructeur mondial d'ordinateurs individuels, est aussi un acteur de premier plan de l'ensemble des autres segments du secteur informatique, des services aux serveurs en passant par les imprimantes. Ses déclarations sur les perspectives de ce marché sont donc écoutées avec attention.

Gabriel Madway, version française Marc Angrand

 
<p>Hewlett-Packard a annonc&eacute; jeudi pr&eacute;voir pour son exercice fiscal 2010 un chiffre d'affaires en hausse de 3% par rapport au pr&eacute;c&eacute;dent, mais l&eacute;g&egrave;rement inf&eacute;rieur aux attentes des analystes en d&eacute;pit du rebond attendu des d&eacute;penses de haute technologie des entreprises. /Photo prise le 4 ao&ucirc;t 2009/REUTERS/Denis Balibouse</p>