Numericable lance une offre "triple play" à 19,90 euros

mercredi 23 septembre 2009 16h45
 

PARIS (Reuters) - Numericable s'est fixé pour objectif d'atteindre une part de marché de 25% sur les nouveaux abonnés, contre 20% aujourd'hui, grâce à sa nouvelle offre "triple play" à 19,90 euros, a indiqué le P-DG, Pierre Danon, lors d'une conférence de presse.

Le câblo-opérateur lancera à compter du 6 décembre une offre combinée télévision, téléphone fixe et internet, pour concurrencer Iliad, SFR, Orange et Bouygues Telecom, dont aucun tarif ne s'inscrit en dessous de 29,99 euros.

Toutefois, le volet télévision de l'offre de Numericable est plus limité que chez certains concurrents. Il regroupe une vingtaine de chaînes de la TNT et ne comporte pas, par exemple, l'abonnement à certaines chaînes sportives généralement incluses dans les offres "triple play" concurrentes.

Iliad, dont le titre trébuchait de 4,06% à 77,23 euros vers 16h20, n'a pas souhaité réagir à cette annonce.

Un analyste financier souligne dans une note qu'Iliad tire l'ensemble de ses revenus du haut débit en France et qu'il est donc le plus exposé à cette nouvelle concurrence.

Un porte-parole de Numericable a précisé qu'aucun frais de location de décodeur ou de modem ne s'applique à la nouvelle offre du groupe, pour laquelle 40 euros doivent néanmoins être déboursés pour la mise en service.

QUATRIÈME LICENCE

Le câblo-opérateur souhaite généraliser l'accès direct à la TNT "en clair" - c'est-à-dire sans avoir besoin d'un décodeur - à cinq millions de foyers en 2009, et s'appuie sur cette volonté pour démarrer son offre "triple play".

Pierre Danon a, de plus, précisé que le revenu moyen par abonné (ARPU) était de 36 euros au premier semestre et que, conformément à sa stratégie sur sa nouvelle offre "triple play", le groupe ne visait pas à augmenter les prix.   Suite...

 
<p>Pierre Danon, P-DG de Numericable. Le c&acirc;blo-op&eacute;rateur s'est fix&eacute; pour objectif d'atteindre une part de march&eacute; de 25% sur les nouveaux abonn&eacute;s, contre 20% aujourd'hui, gr&acirc;ce &agrave; sa nouvelle offre "triple play" &agrave; 19,99 euros. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>