Le japonais NEC Electronics va absorber son compatriote Renesas

mercredi 16 septembre 2009 13h16
 

TOKYO (Reuters) - Les fabricants japonais de semi-conducteurs NEC Electronics et Renesas Technology annoncent leur intention de lever un total de 200 milliards de yens (1,5 milliard d'euros) auprès de leurs actionnaires afin de permettre leur fusion.

La nouvelle société sera dénommée Renesas Electronics après l'absorption le 1er avril des opérations de Renesas, société non cotée, par la société cotée NEC Electronics, ont indiqué les sociétés dans un communiqué commun.

La nouvelle entité, troisième fabricant de semi-conducteurs au monde, recevra en investissements 82,5 milliards de yens de Hitachi, 67,5 milliards de yens de Mitsubishi Electric et 50 milliards de yens de NEC Corp.

Les deux fabricants de puces informatiques souffrent de la concurrence d'Intel et Samsung Electronics, dans un secteur dévasté par une demande et des prix faibles.

La société Renesas, lourdement endettée, émettra dans un premier temps 78 milliards de yens d'actions à destination de ses maisons mères Hitachi et Mitsubishi Electric avant la fusion en avril.

Après cette injection de capital, chaque action de NEC Electronics vaudra 1,189 action de Renesas.

La nouvelle entité émettra ensuite 122 milliards de yens d'actions à destination de NEC Corp, qui détient 70% de NEC Electronics, et des maisons mères de Renesas.

NEC Corp sera le premier actionnaire de la nouvelle société avec une participation de 34,96%. Suivent ensuite Hitachi avec une participation de 30,73% et Mitsubishi Electric avec une participation de 25,14%.

Mayumi Negishi, version française Sonia Manueco

 
<p>Les japonais NEC Electronics et Renesas Technology comptent lever un total de 200 milliards de yens (1,5 milliard d'euros) aupr&egrave;s de leurs actionnaires afin de permettre leur fusion, qui fera de la nouvelle entit&eacute; le troisi&egrave;me fabricant de semi-conducteurs au monde. /Photo prise le 2 juillet 2009/REUTERS/Michael Caronna</p>