Altran juge "possibles" ses objectifs 2012

mardi 15 septembre 2009 12h07
 

par Cyril Altmeyer et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Il reste "possible" pour Altran d'atteindre ses objectifs 2012 de chiffre d'affaires de deux milliards d'euros et de marge opérationnelle de 8-10%, a déclaré Yves de Chaisemartin, P-DG du spécialiste du conseil en hautes technologies.

"Je le maintiens comme un objectif qui est encore pour moi possible, je ne dirais sûrement pas qu'il est probable parce qu'il faudrait que cela redémarre vraiment vite pour repasser de 1,6 milliard (en 2008) à deux milliards", a-t-il dit lors d'un forum Small & MidCaps des sociétés de services et d'ingénierie informatiques (SSII) organisé par Reuters.

Il n'a pas souhaité commenter le consensus Reuters Estimates de 1.445 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 2009 et a réaffirmé anticiper une amélioration de sa rentabilité au second semestre.

Altran a déçu le marché en publiant le 31 août une perte nette de 30,2 millions d'euros, nettement plus élevée que prévu. Son résultat opérationnel courant (ROC) a chuté de 84,8% à 8,9 millions, donnant une marge opérationnelle courante de 1,2% contre 7,1% un an plus tôt.

Les analystes ont en revanche apprécié la baisse de coûts indirects à 23,3% du chiffre d'affaires au premier semestre contre 24,2% sur la période correspondante de 2008.

Yves de Chaisemartin a déclaré qu'il espérait abaisser ce ratio à 20% avant 2012 si la croissance du chiffre d'affaires redémarrait suffisamment.

Altran, qui employait 18.522 personnes fin 2008, a réduit ses effectifs de plus d'un millier de postes. Le groupe a annoncé le 18 juin un plan de départs volontaires portant essentiellement sur l'automobile et pour lequel 1.100 salariés son éligibles. .

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Toulouse doit se prononcer jeudi sur un volet de ce plan concernant 50 postes.   Suite...

 
<p>Yves de Chaisemartin, P-DG d'Altran. Pour le sp&eacute;cialiste du conseil en hautes technologies, il reste "possible" &agrave; Altran d'atteindre ses objectifs 2012 de chiffre d'affaires de deux milliards d'euros et de marge op&eacute;rationnelle de 8-10%. /Photo prise le 14 septembre 2009/REUTERS/John Schults</p>